1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Ivresse d'une Oasis (L')

Durée : 88 (minutes)
Genre : société
Type : documentaire
Année : 2011
Pays : Comores, France
Réalisateur/trice :
Hachimiya AHAMADA
Scénariste :
Hachimiya AHAMADA
Aux Comores, on nous appelle les "Je Viens" et la famille ce sont les "Je Reste". Comme tout les ‘Je Viens', mon père retourne quelques semaines dans son village natal en 1991 pour construire notre maison familiale. Il nous fait part des avancées des travaux dans une lettre vidéo VHS. Aujourd'hui cette maison attend toujours notre installation. Avec la famille, même si les liens du sang sont bien là, les liens du sol esquissent une frontière entre nous. Une histoire individuelle et des histoires collectives comoriennes sur les quatre îles : cette frontière qui s'étend fissure notre Archipel.


Sur une île de l'Océan Indien, dans l'Archipel des Comores, des maisons inoccupées attendent la venue de leur propriétaire. Ces lieux sans âmes et à demi construits abondent un peu partout le paysage.
L'une d'entre elle appartient à mon père. Resté en France, il n'est plus. Contrairement à son rêve, cette demeure vide s'impatiente de voir le reste de la famille s'y installer. Une esquisse d'une vie qui remet en question ma destinée. Mythe de l'éternel retour qui se réitère dans la diaspora comorienne. Mirage collectif qui prend une forte résonance avec la multiplicité de ces résidences en devenir.
Autour de ces habitations à l'aspect fantomatique, la vie des insulaires continue. Et eux, rongés par le tracas d'une vie fragile, rêvent de posséder à leur tour une maison similaire à celle des expatriés. Pour y arriver la seule issue est de partir vers l'île soeur Mayotte. Qu'ils atteignent cette dernière ou pas, un mauvais sort les y attend...

(Belgique/Comores/France -2011) - 1h28min- Vidéo - 4/3 - Couleur
- comorien sous titré en français -

Un documentaire écrit et réalisé par Hachimiya AHAMADA

Produit par SHÕNAGON FILMS

coproduit par
le CBA (Centre Audiovisuel à Bruxelles)
et LES DOCS DU NORD

avec le soutien du Fonds Francophone (OIF / CIRTEF)

Réalisation et Image: Hachimiya Ahamada
Assistanat Réalisation : Djoumoi Said
Son: Hélène Bourgois/ Hachimiya Ahamada
Traduction et sous-titres: Ahmed Chamanga et Soeuf Elbadawi Montage Image: Thibaut Verly
Montage son : Dominik Guth
Mixage: Yann-Elie Gorans (Chocolat-Noisette sprl)
Etalonnage : Michael Cinquin (Charbon studio sprl)

Production : Shonagon Films (Belgique)

avec l'aide du CBA (Centre Bruxellois Audio-visuel).


NOTE D'INTENTION DE LA REALISATRICE
La problématique est la même que celle du film LA RESIDENCE YLANG YLANG (2008), le sujet est approfondi sur les quatre îles de l'archipel. Ce film est une réponse à une lettre vidéo qu'avait faite mon père.
Hachimiya Ahamada


CONTACTS

Production
Shõnagon Films asbl
Mélody Imbach
Rue Metsys, 43
1030 Bruxelles
Belgique
Tel : 00 32 486 888 005
shonagon@collectifs.net

Le CBA
- le Centre de l'Audiovisuel à Bruxelles-
19f Avenue des Arts
1000 Bruxelles
Tel : 00 32 2 227 22 34
Fax : 00 32 2 227 22 39
cba@skynet.be

LES DOCS DU NORD
84 rue de Marquilles
59000 Lille France Tel : 00333 201 690 05
Fax : 00 333 205 378 05

Opérateur culturel : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Production : Centre de l'audiovisuel (CBA) (BRUXELLES)
Production : Shõnagon Films (BRUXELLES)
Production déléguée : Shõnagon Films (BRUXELLES)
Production : Docs du Nord (Les) (LILLE)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :