fermer fermer recherche
fiche du film
Abonnez-vous
Recevez par courrier lectronique la lettre hebdomadaire :

Tags
ombre

Tsofa

Durée : 52 (minutes)
Genre : portrait
Type : documentaire
Année : 2012
Pays : Rpublique du Congo
Ralisateur/trice :
Rufin MBOU MIKIMA
Co-producteur/trice :
Rufin MBOU MIKIMA
Producteur/trice dlgu/e :
Florent COULON
"Tsofa" raconte la msaventure de 34 jeunes Noirs du Congo Dmocratique engags comme chauffeurs de taxi Bucarest, capitale de la Roumanie. Victor, Christian, Papa Lambert et les autres ont t recruts Kinshasa courant 2008 pour venir travailler en Roumanie. De grandes promesses leur ont t faites sur le salaire et les conditions de travail.
Une fois Bucarest, le rve s'est trs vite transform en cauchemar : tout d'abord exploits, leurs contrats de travail ont t rsilis. Un autre calvaire commence pour eux : la lgitimit de leur prsence en Roumanie. Ceux qui n'ont pas encore t expulss se battent pour rester et s'intgrer en Roumanie, confronts une nouvelle ralit. Pour les autres, le retour a un got amer.

Un film de Rufin MBOU MIKIMA

Congo, 2012,'52

Prod : VraiVrai Films (France), Inzo Ya Bizizi (Congo).
Documentaire, HD, 52'
Collection Lumire d'Afrique n3
Coproduction TV Rennes, Inzo Ya Bizizi
Avec le soutien du CNC, de l'OIF, de la rgion Poitou-Charentes et du dpartement de Charente-Maritime




Note d'intention de Rufin MBOU MIKIMA

En lingala populaire (langue nationale des 2 Congo), "Tsofa" veut dire chauffeur. Ce terme est amicalement attribu aux chauffeurs des transports en commun (taxi, bus).

A l'origine de ce film, la dcouverte d'un article de presse, class dans la rubrique des faits divers des journaux roumains, fin 2008 lors de mon sjour en Roumanie. Imigration-Expatriation.
A quel moment sommes-nous imigrs ? A quel moment sommes-nous expatris ? En avril 2008, j'ai t engag par l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) comme volontaire charg de l'animation linguistique et francophone. Dans le train qui m'emmenait de la capitale vers Cluj (ma ville d'affectation), une question surprenante m'a t pose : "Etes-vous footballeur ?". "Non", rpondis-je. Ce n'est que quelques mois plus tard que j'ai compris le sens de cette question. En effet, aprs 12 mois passs en Roumanie, j'en suis arriv la conclusion suivante : pour les Roumains, les Noirs qui y vivent sont forcment soit footballeurs, soit tudiants (en mdecine dans la plupart des cas).
La Roumanie m'est apparu comme un pays schizophrne. Elle peut la fois tre capable de formidables lans de gnrosit, d'ouverture, de curiosit mais aussi mais aussi prt s'enfoncer dans des considrations xnophobes et/ou racistes. Aussi, la communaut Rom est stigmatise et, des clichs les plus dvalorisants circulent notamment sur les Moldaves et la communaut hongroise de la transylvanie roumaine.
J'ai t personnellement confront cette bipolarit durant mon sjour en Roumanie.
Pour les Roumains que je rencontrais, j'tais quelque fois "l'immigr" avec son lot de prjugs quand ils pensaient que j'tais tudiant ou footballeur : celui qui a choisit la Roumanie pour trouver son bonheur. Aussi, quand je rpondais que je n'tais ni l'un, ni l'autre, cela surprenait les gens. Et, de "l'immigr", je passais au statut de "l'expatri" : celui dont la Roumanie a besoin pour ses comptences.
Je fus moi-mme surpris quand j'ai appris un jour dans la presse, l'arrive de 30 jeunes Congolais Bucarest. Ils venaient de leur Afrique natale et n'taient ni footballeurs, ni tudiants mais devaient travailler comme chauffeurs de taxi, engags par l'une des plus importantes socits de taxi de Bucarest.

Des expatris ?
Je me suis tout de suite intress ce groupe. La proximit de nos pays d'origine (moi du Congo-Brazzaville et eux de la RD Congo) a d'autant plus motiv cet intrt. Je voyais en eux, des "compatriotes", des "frres", des "compagnons d'infortune".
Ce film dnonce une injustice mais aussi veut aussi changer sur la l'exprience du dracinement avec les personnes avec lesquelles j'ai les mmes origines. Mme si l'immigration est parfois perue comme une option de survie, il n'en demeure pas moins que le dracinement change des vies. Ce sont ces vies et ses parcours dsormais modifis dont je veux tmoigner dans mon film.


Documentaire, HD, 52'
Collection Lumire d'Afrique n3

Production
VraiVrai Films (Congo).

Coproduction
TV Rennes (France), Inzo Ya Bizizi (Congo)

Avec le soutien du CNC, de l'OIF, de la rgion Poitou-Charentes et du dpartement de Charente-Maritime

bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Production : Inzo ya Bizizi (Pointe Noire)
Production : VraiVrai Films

Plan du site Mentions lgales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff