1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Revolution won't be televised (The)

Durée : 110 (minutes)
Genre : musical
Type : documentaire
Année : 2015
Pays : Sénégal
Acteur/trice :
Khady SYLLA,
Abdoulaye DIALLO,
,
Abdoulaye WADE,
,
,

Réalisateur/trice :
Rama THIAW
Scénariste :
Rama THIAW
Producteur/trice délégué/e :
Rama THIAW
Sénégal, Janvier 2012 - Juillet 2013. Un an dans la vie tumultueuse de Thiat et Kilifeu, membres du groupe Les Keur Gui. De la révolution pacifique, menée avec passion contre le président Wade à la tête du mouvement "Y'EN A MARRE", à l'incertaine reconquête de la scène musicale à travers l'élaboration de leur prochain album de hip hop Encyclopédia. Au bout de cette immersion : la vision d'une jeunesse urbaine africaine, les réflexions d'une nouvelle génération engagée, à travers le portrait de ces deux artistes romantiques. Oui, The Revolution won't be televised, mais elle sera documentée...

"Le rêve et l'action, telle est notre mission humaine et sociale. Celui qui ne chante que pour chanter sera peut-être un admirable rêveur ; il ne sera jamais un poète, dans le sens profond du mot." Clovis HUGUES, Poète de la Commune

Dans les années 80, le Sénégal est un pays dominé par un régime autocratique à peine nommé. L'homme qui se dressa contre ce régime fut Maître Abdoulaye Wade, en voulant instaurer le Libéralisme politique. Pourtant arrivé au pouvoir, ce héros devint rapidement pire que son prédécesseur. Mon film débute le 17 janvier 2012, en fin de campagne législative sénégalaise, soit 12 ans après l'élection à la présidence de Maître Abdoulaye WADE. À cette même période, Thiat et Kilifeu, membres du groupe les Keur Gui, décident de réagir là où l'opposition a failli. Ils se mobilisent et créent avec d'autres amis musiciens, artistes et journalistes, le collectif apolitique et pacifique, les Y'EN A MARRE. Ils organisent des marches et des manifestations pour que le Conseil Constitutionnel invalide la candidature du président sortant. La mobilisation qu'ils créent est sans précédent. L'opposition sort de sa torpeur et rejoint les jeunes du collectif Y'en A Marre. Unis sous la bannière du M23, ils font front, face à l'ancien homme de loi qui essaye d'usurper la démocratie aux 11 millions de Sénégalais... Dans cette atmosphère de révolution, je filme en cinéma direct, Thiat et Kilifeu, les deux protagonistes de cette insurrection citoyenne. Mais le président Wade ne veut pas d'un Printemps en Afrique Noire. Il faut mater cette rébellion, pour qu'elle ne se propage... Entre menaces et intimidations, allers - retours en prison, je suis ces deux musiciens dans leur quotidien. Loin de rester uniquement sur les temps forts des actions, je veux comprendre la genèse d'un tel comportement, aussi, je les filme au plus près de leur l'intimité. Tout au long de cette première partie du film, je donne à voir comment on vit une révolution au jour le jour avec tous les dangers, incertitudes et joies que cela engendre. Mais que se passe t il une fois que l'euphorie, d'un combat gagné pacifiquement, est passée? Quel devenir, lorsqu'on est des artistes engagés tels que Thiat et Kilifeu des Keur Gui ? Continue-t-on à chanter des textes engagés ou surfe-t-on sur la vague de la popularité ? Durant ce temps qui correspond à l'après révolution, je filme Thiat et Kilifeu dans la reformation de leur groupe musical. Car au-delà d'être des militants, ils sont d'abord des musiciens. Je les filme donc dans la phase de création des textes et compositions de leur prochain album, Encyclopédia, jusqu'à leur retour sur scène, en concert. Tout au long du film, je ponctue cette immersion dans la vie du groupe les Keur Gui, grâce à la lettre poétique de Khady Sylla, la cinéaste. Au-delà du legs, cette lettre est le manifeste d'une génération de révolutionnaires ; et le trait d'union entre deux générations d'artistes. "The Revolution will not be televised, The Revolution will be LIVE." Gill-Scott Heron, père du Spoken Words et du Hip Hop, décédé un matin de Printemps Arabe.

Un film de Rama Thiaw

Réalisatrice / Scénariste : Rama Thiaw

Sénégal, 2015, Documentaire, 1h50 min, couleur

avec Thiat, Kilifeu, Khady Sylla, Gadiaga, Groupe Keur Gui, Collectif Y'en a marre.


Campagne de Crowdfunding sur le site KissKiss (19 avril - 19 juillet 2013)
www.kisskissbankbank.com/fr/projects/the-revolution-won-t-be-televised


2016 | 66è Berlinale, BERLIN, Allemagne
* Sélection - Forum
Première Mondiale / World Première
www.berlinale.de/en/programm/berlinale_programm/datenblatt.php?film_id=201610414


2014 | 25ème session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC, 29 novembre-6 décembre).
* Sélection projet du film - Takmil ("Finition" en arabe)
* Prix Organisation internationale de la Francophonie d'un montant de 10.000 euros, pour The revolution won't be televised de Rama Thiaw (Sénégal)

2014 | Hotdocs, TORONTO, Canada
* Production Grant Recipient
www.hotdocs.ca/archive/hot-docs-blue-ice-group-documentary-fund-2013

bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Défense des droits humains : Collectif Y'en A Marre


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :