1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Bobby [real: M. Barsaoui]

Durée : 18 (minutes)
Genre : comédie dramatique
Type : fiction
Année : 2012
Pays : Tunisie
Acteur/trice :
Jamel SASSI,
Chekra RAMMEH
Ingénieur du son :
Moez BEN CHEIKH
Producteur/trice :
Habib ATTIA
Directeur/trice de la photo :
Hazem BERRABAH
Réalisateur/trice :
Mehdi BARSAOUI
Une nouvelle rentrée scolaire s'annonce pour Farés, jeune garçon de 8 ans, autorisé pour la première fois à aller seul comme un grand à l'école. Sur son chemin, il croise le destin d'un chien errant. Une belle amitié nait entre les deux jusqu'au jour où Farés décide de ramener le chien avec lui avec lui à la maison…
Réalisateur : Mehdi Barsaoui
Acteurs : ALAEDDINE BEN HAMZA - JAMEL SASSI - CHEKRA RAMMEH
Image : HAZEM BERRABEH
Décor : SOPHIE ABDELKAFI
Montage : PASCALE CHAVANCE - MEHDI M. BARSAOUI
Son : MOEZ CHEIKH
Musique originale : KAIS SELLAMI
Année de production : 2012
Durée : 18'
Producteur : HABIB ATTIA - CINETELEFILMS
Avec le soutien du Fonds Francophone (OIF & CIRTEF)
Origine : TUNISIE
Langue : ARABE TUNISIEN
NOTE D'INTENTION
L'idée du film est née un certain 15 avril 2011. Je passais mes journées entières devant mon ordinateur en train de suivre l'actualité de notre pays, bouleversé par la révolution que nous connaissons. J'ai été interpellé par un article qu'un de mes amis avait publié sur Facebook dont le titre était : "Un projet de loi pour interdire les chiens en Iran". Je fus choqué. Moi qui me suis toujours habitué à vivre en compagnie d'un chien et ce depuis mon enfance, j'ai été scandalisé devant toute cette intolérance qui a fait de l'Iran un pays islamiste où la chariâa islamique est la seule source légitime. Ce pays voudrait maintenant interdire les chiens dans les endroits publics pour leur "impureté". L'Iran, un pays lointain et a peu de choses en commun avec notre Tunisie, connue pour sa tolérance, son brassage culturel et son Islam modéré. En apparence rien de similaire mais avec la poussée des islamistes que nous sommes en train de vivre, un
rapprochement aurait peut-être lieu d'être. Certains bars voient leurs portes se refermer, certains se permettent de prier en plein centre ville, d'autres saccagent un cinéma au nom de la liberté d'expression, l'intolérance s'accroit et le spectre de l'irrespect des libertés d'autrui se fait de plus en plus menaçant.
Et si un jour les chiens venaient à être interdits ? L'idée du film était née.
Le thème central de ce court-métrage est la complicité qui peut naitre entre un enfant et un chien sur un fond de morale, que notre religion impose. L'innocence et l'insouciance d'un enfant en contraste avec l'intolérance et la sauvagerie des adultes, tel est l'argument principal de Bobby. Bobby pour Farés est comme un petit frère, qui a besoin d'être aimé et choyé, à la quête d'un peu de générosité pour pouvoir affronter la dureté de la vie.
Dans une société qui perd jour après jour son aspect humain et généreux, Farés trouve en Bobby l'affection dont il a besoin, l'affection d'un petit frère qu'il n'a jamais eu. Il est vrai que nous avons tendance à faire l'amalgame entre musulman et islamiste, tout s'enchaine à une telle vitesse que nous tombons dans la facilité des faux jugements. Un bon musulman n'est pas un meurtrier, un bon musulman n'est pas intolérant et un bon musulman sait faire la part des choses, surtout quand il s'agit du bonheur de son propre
fils. Tel est le message que je voudrais porter à l'écran.
Je suis conscient de la difficulté de tourner avec un chien comme un des acteurs principaux. Mais après avoir fait des recherches, j'ai eu le bonheur de rencontrer ce petit chien (page de garde) dans une des maisons de protection des animaux. J'ai tout de suite eu un coup de foudre pour lui et nous avons mis à sa disposition un dresseur spécialisé pour lui permettre de faire les actions présentes dans le scenario et à ma
grande surprise, certaines actions étaient innées chez lui. Bobby était là.

bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Distribution : Cinétéléfilms (Ariana / Tunis)
Production : Cinétéléfilms (Ariana / Tunis)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :