fermer fermer recherche
fiche du film
Abonnez-vous
Recevez par courrier lectronique la lettre hebdomadaire :

Tags
ombre

Avant l'audience

Durée : 52 (minutes)
Genre : socit
Type : documentaire
Année : 2013
Pays : Burkina Faso
Ralisateur/trice :
Kouka Aim ZONGO,
Yssouf KOUSS
Monteur/se :
Jean-Franois HAUTIN
Dans la prison civile de Ouagadougou, des prévenus attendent leur jugement depuis des années, six ans pour Souleymane. C'est cette longue attente que nous fait suivre ce documentaire avec Souleymane et ses codétenus (Yobi, Nassirou, Sayouba….). Chaque matin les détenus sont comptés et filtrés, qui pour aller à l'audience, qui pour aller à l'infirmerie, qui pour la corvée de salubrité, qui pour la cuisine. Souleymane fait partie des magasiniers, chargés de distribuer le repas aux autres détenus à l'intérieur du grand bâtiment. Chaque mois le juge d'instruction vient en visite, mais il a tant de dossiers qu'il ne peut être à l'écoute de la centaine de prévenus concernés. La plupart d'entre eux n'ont pas d'avocat. Maître Farama, qui est un avocat engagé, tente de faire évoluer l'instruction des dossiers de certains d'entre eux. Mais Souleymane n'a pas de pièce d'identité et cela risque de compromettre les choses.

Dans le milieu carcéral au Burkina Faso, les jours se succèdent et se ressemblent pour certains détenus. En effet, du mandat de dépôt au jugement, il s'écoule un temps extrêmement long qui peut être assimilé à l'exécution même d'une peine, voire plus. Les prisonniers restent enfermés pendant des années alors qu'ils n'ont pas été jugés. Souleymane ANWEBA fait parti de ceux là.
Voilà maintenant six (6) ans qu'il est détenu a Maison d'Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO), et attend toujours le jour de son jugement. Il est optimiste mais plus le temps passe, plus le sceptique grandit dans sur son visage. Il veut être libre pour pouvoir s'incliner sur la tombe de son père. Il apprend par la suite, le transfert de son dossier à la chambre d'accusation. La suite est une question de semaine, voire des mois et peut-être encore des années. Le dénouement de l'instruction est donc entre les mains de la chambre d'accusation qui va statuer. Et Souleymane ANWEBA doit encore attendre...

Réalisé par Kouka Aimé Zongo & Yssouf Koussé,

2013, Burkina Faso / France, Doc, 52, HD

NOTE DU PROGRAMMATEUR
Le réalisateur Kouka Aimé ZONGO, dans ce projet qui est un outil de lutte pour une justice d'équité, et de transparence pour tous les Burkinabé qui sont dits libres et égaux en droit et en devoir, nous fait vivre, au sein de l'environnement carcérale, cette longue attente avec Souleymane ANWEBA et ses codétenus ainsi que leur quotidien.
Lussas 2013

Ecrit et filmé en partie par Kouka Aimé Zongo, ce documentaire a été achevé, après sa mort prématurée, par Issouf Koussé.

Réalisateurs : Kouka Aimé Zongo & Yssouf Koussé
Image : Amidou Ouédraogo, Jacques Dahourou Kam, Moussa Ouédraogo
Son : Bertrand Ilboudo, Seydou Porgo
Montage : Jean-François Hautin

Production : Zaradoc & Focus
avec le soutien du Fonds Francophone (OIF, Paris)
Distribution : Zaradoc Distribution

CONTACT
Nathalie Boissonnet / Yves Billon
yves.billon(@)zaradoc.com, 33 (0)1 74 73 40 50)


2013 | Les États généraux du film documentaire 2013, LUSSAS, France
* Sélection - Afrique
* Projection : Lundi 19 août - 14h30 - Salle 2
* Projection : Mardi 20 août - 12h10 - Salle 4
www.lussasdoc.org/film-festival-avant_l_audience-1672,3517.html
Plan du site Mentions lgales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff