1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Sans ordonnance

Durée : 52 (minutes)
Genre : société
Type : documentaire
Année : 2013
Pays : Bénin
Producteur/trice :
Michel NOLL,
Faissol Fahad Boladé GNONLONFIN
Réalisateur/trice :
Evelyne AGLI
Plongée au cœur du trafic de médicaments en Afrique de l'Ouest. Pour mieux saisir la réalité sous-jacente à la problématique de la santé en Afrique, nous avons suivi 3 vendeurs de médicaments. Notre objectif est de vous éclairer sur l'accès aux soins et aux médicaments des populations les plus démunies. Les années 88-89 ont été marquées au Bénin par de grandes crises politiques qui ont abouti à la démocratisation. Ces crises politiques étaient doublées de crises économiques. Elles se caractérisaient notamment  par le non-paiement des salaires et une  famine qui toucha de nombreuses personnes.
Cette situation chaotique a favorisé l'apparition des médicaments de la rue provenant de différentes sources: volés dans les pharmacies, périmés revendus et ceux fabriqués en majorité au Nigéria. Ce pays est la plaque tournante de toutes sortes de contrefaçons en Afrique de l'Ouest et ses médicaments, qui peuvent être dangereux, sont interdits dans la plupart des pays y compris le Bénin.
Malgré la stabilisation de la situation politique et économique aujourd'hui, la vente de médicaments de la rue est devenue une filière économique en pleine expansion. Un commerce  animé par des acteurs qui y trouvent chacun  son compte.
L'arrivée des Chinois n'a pas arrangé la situation. Ils sont venus avec leurs comprimés et une politique de marketing très élaborée. Leurs   comprimés, qui ne sont pas chers, sont vendus  comme étant issus de la  médecine traditionnelle chinoise.
Cette invasion de médicaments a également affecté la pratique  ancestrale  de soins traditionnels qui privilégie les plantes. Elle est néanmoins toujours actuelle et elle est parfois associée aux médicaments de la rue.
Ramatou est une jeune femme de 35 ans, originaire  de Porto-Novo au Bénin. Elle se rend deux fois par mois au Nigéria pour acheter des médicaments sur un des nombreux marchés de Lagos. Elle prend de gros risques car ce pays est réputé être le plus dangereux de cette région. Mais elle le sait, le risque en vaut la chandelle car  en revendant ces médicaments illicites sur les marchés du Bénin, elle gagne  suffisamment d'argent  pour faire  vivre sa famille. Une mère ordinaire qui a trouvé par ce biais un moyen de survie.
En octobre 2009, l'ex-président français Jacques Chirac, entouré des Présidents Boni Yayi du Bénin, et Blaise Compaoré du Burkina Faso, lançait l'Appel de Cotonou contre les faux médicaments. Deux ans après cette campagne de mobilisation contre ce fléau de santé publique, qu'en est-il réellement ?
Nous tenterons de le comprendre en plongeant au cœur d'un des nombreux pays de l'Afrique de l'Ouest où le commerce des médicaments de la rue semble bel et bien florissant, l'accès aux soins est encore anarchique et l'économie parallèle une question de survie…
Un film de Eveline Agli

- Doc. 52' - Benin - 2013
 
écrit et réalisé par Evelyne AGLI
Producteurs: Faissol Fahad Boladé Gnonlonfin & Michel Noll
Produit par MERVEILLES Production (Cotonou) & ICTV Solférino (Paris)
avec le concours du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud (OIF / CIRTEF)

bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Distribution : ICTV Solférino (PARIS)
Production : ICTV Solférino (PARIS)
Production : MERVEILLES Production (Bénin) (Cotonou)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :