1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Moitié du ciel (La)

Durée : 105 (minutes)
Genre : portrait
Type : fiction
Année : 2014
Pays : Maroc
Réalisateur/trice :
Abdelkader LAGTAÂ
Scénariste :
Abdelkader LAGTAÂ
Acteur/trice :
Anas EL BAZ,
Sonia OKACHA-CHRAÏBI
À Rabat, Jocelyne, enseignante française de 28 ans, est mariée à Abdellatif Laâbi, poète marocain de 29 ans avec qui elle a deux enfants. Le 27 janvier 1972, Abdellatif est arrêté en raison de ses activités politiques : il publie la revue contestataire "Souffles" et a adhéré, avec son ami Abraham Serfaty à l'ex-Parti communiste. Mais leurs divergences avec ce parti les ont amenés à créer le mouvement révolutionnaire Ilal-Amam (En avant). Un mois après leur arrestation, Abraham Serfaty et Abdellatif Laâbi sont libérés, alors que Jocelyne vient d'accoucher d'une fille. Mais le 14 mars 1972, Abdellatif est de nouveau arrêté. Abraham, lui, échappe à la police et plonge dans la clandestinité. Évelyne, la sœur d'Abraham, est arrêtée et sauvagement torturée par la police, qui la traite de "sale juive"…




Synopsis long
À Rabat, Jocelyne, enseignante française de 28 ans, est mariée à Abdellatif Laâbi, poète marocain de 29 ans avec lequel elle a deux enfants.
Abdellatif, directeur de la revue contestataire "Souffles", crée avec son ami Abraham Serfaty le mouvement révolutionnaire clandestin Ilal-Amam.

En janvier 1972, Abdellatif et Abraham sont arrêtés. Ils sont, toutefois, libérés un mois après la naissance de Qods, la fille d'Abdellatif.
Mais en mars 1972, Abdellatif est de nouveau arrêté. Abraham, lui, échappe à la police et plonge dans la clandestinité.
Évelyne, la sœur d'Abraham, est arrêtée et sauvagement torturée. Libérée, elle révèle à Jocelyne avoir été traitée de "sale juive" par la police. Cette insulte rappelle à Jocelyne un terrible secret de famille : son père, membre de la milice de Vichy, avait participé à l'arrestation de juifs à Lyon.

Jocelyne décide d'assurer clandestinement le lien entre Abraham et les détenus et se mobilise avec les familles.
En 1973, Abdellatif est condamné à dix ans de prison !
En 1974, Abraham est arrêté, ce qui permet à la police de découvrir les lettres que Jocelyne lui avait adressées. Arrêtée, son passeport est confisqué et elle est conduite dans un centre de détention secret où elle finit par reconnaître les lettres.
Libérée, elle constate que la croissance de Qods s'est arrêtée. Les médecins prescrivent des analyses en France. Mais l'Ambassade refuse de lui délivrer un nouveau passeport à cause d'un accord secret avec la police !

En 1977, Abraham est condamné à la perpétuité !
Les détenus entament une grève de la faim. Une détenue, Saïda Menebhi, y trouve la mort.
La lutte finit par payer : en 1980, les familles peuvent rendre visite aux détenus en dehors du parloir. Mais cette visite rappelle à Jocelyne qu'elle doit attendre encore deux ans avant la libération d'Abdellatif. Abattue, elle se console chez des amis à Casablanca. Le lendemain, coup de théâtre, elle apprend qu'Abdellatif a été libéré la veille

Un film de Abdelkader Lagtaâ

Avec Sonia Okacha & Anas el Baz

Maroc, 2014, Fiction, 1h 45 min

Genre: BIOPIC

Réalisé par Abdelkader Lagtaâ
Scénario par Abdellatif Laâbi et Abdelkader Lagtaâ
Tiré de "la liqueur d'Aloès" de Jocelyne Laâbi

Production :
* Du Goudron et Des Plumes Productions (Christophe Stathopoulos, France)
* CRISTAL Communications (France)
* Écrans du Maroc

avec le soutien de l'OIF (Ce film a obtenu 40 000 euros d'aide à la production du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud).

bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
bailleur de fonds : Centre Cinématographique Marocain (CCM) (RABAT)
Production : Écrans du Maroc (CASABLANCA)
Production : Cristal Communications (PARIS)
Production : Du Goudron et Des Plumes Productions - DGDP (PARIS)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :