fermer fermer recherche
fiche du film
Abonnez-vous
Recevez par courrier lectronique la lettre hebdomadaire :

Tags
ombre

Koro du bakoro

Durée : 90 (minutes)
Genre : portrait
Type : documentaire
Année : 2017
Pays : Burkina Faso
Ralisateur/trice :
Simplice GANOU
Polo est arriv dans la rue 12 ans, il en a maintenant 29. Aujourd'hui il est en qute d'un travail. Trouver le moindre travail ncessite d'avoir une pice d'identit. Pour avoir une carte d'identit il faut un acte de naissance. Le sien est rest au village avec son oncle. Plusieurs annes passes dans la rue sans aucune nouvelle de la famille. Plus que des souvenirs parfois vagues. Comment repartir chez soi et justifier tant d'annes d'absence ? Envisager un nouveau dpart Les cicatrices demeurent, elles sont les marques prsentes du pass.

On a coutume de parler "d'enfants de la rue" sans se demander ce que deviennent ces jeunes une fois adultes. Comme s'ils arrtaient d'exister, ou d'intresser les multiples ONG et associations dont l'objectif principal est de lutter contre le phnomne des "enfants des rues".
On ne vit pas la mme rue quand on a 7, 9, 11 ans que lorsqu'on en a 25 voire plus. Quand on est petit on peut mendier sans gne dans les maisons, les marchs, les mosques. Mais une fois adulte il est difficile de subir le regard de la socit. La vie dans la rue, avec ses rires et ses souffrances, apporte chaque jour son lot d'histoires, de vols piques, de rencontres incongrues, de fuites, d'embrouilles avec les habitants du quartier et les forces de l'ordre. Que de cicatrices !
Ce film veut raconter la rue de Ouagadougou, la donner voir et sentir travers Polo un de ses ambassadeurs. Polo est arriv dans la rue 12 ans, il en a maintenant 29. Aujourd'hui il est en qute d'un travail. Trouver le moindre travail ncessite d'avoir une pice d'identit. Pour avoir une carte d'identit il faut un acte de naissance. Le sien est rest au village avec son oncle. Plusieurs annes passes dans la rue sans aucune nouvelle de la famille. Plus que des souvenirs parfois vagues. Comment repartir chez soi et justifier tant d'annes d'absence ? Envisager un nouveau dpart Les cicatrices demeurent, elles sont les marques prsentes du pass.

Un film de Simplice Ganou

Burkina Faso / France, 2017, Documentaire, 1h18', Couleur, Mor / Dioula / Franais, sous-titrs

Film issu des rencontres Tnk (St-Louis, Snegal) organises par l'association "Lumires du Monde"

Producteurs : Jremie Reichenbach (Quilombo Films), Adonis Liranza (Quilombo Films), Rasmata Kabor (Til Fari Docs)

Ralisateur : Simplice Ganou

Production : Til Fari Docs (Burkina Faso) / Quilombo Films (France)
Soutenu par le fonds d'aide aux cinmas du monde (CNC) et l'Organisation Internationale de la Francophonie
Ce projet a bnfici d'une aide la production du Fonds Image de la Francophonie d'un montant de 20 000 , attribu en 2015.

Contact
Rasmata Kabor (Til Fari Docs) / tilefaridocs(@)gmail.com
Adonis Liranza (Quilombo Films) / quilombofilms(@)hotmail.fr / Tl. +33674969940 / www.quilombofilms.com

Prix / Slections
JCC 2017, Tunis, Tanit d'or
VdR 2017 (Visions du Rel, Suisse), Premire Mondiale / World Premiere
Plan du site Mentions lgales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff