1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Homme sur les quais (L')

Durée : 105 (minutes)
Genre : drame
Type : fiction
Année : 1992
Pays : Haïti
Réalisateur/trice :
Raoul PECK
Acteur/trice :
Jean-Michel MARTIAL,
Toto BISSAINTHE,
Mireille MÉTELLUS,
Magaly BERDY,
Jennifer ZUBAR,
Patrick RAMEAU
Les parents de Sarah, 8 ans, ont dû fuir le Haïti des Duvalier. Le père, officier discrédité, a confié Sarah et ses deux sœurs à leur grand-mère. Pour un temps à l’abri de la vengeance de Janvier, personnage violent représentant du nouveau pouvoir, Sarah se crée d’un monde fait de fantaisie, de mystères, de rituels. Trente ans plus tard reviennent par bribes les images de ces années, cauchemars hantés par cet homme sur les quais qui mit un point final à son enfance.

Une femme, Sarah, jette un regard en arrière: sur son enfance dans l'Haïti des Duvalier, sur une période sombre faite de violence arbitraire et de peurs quotidiennes. Lorsqu'elle avait huit ans, son père, un officier de police libéral et naïf, dut s'enfuir avec sa femme, laissant les enfants - Sarah et ses deux soeurs - aux soins de leur grand-mère. Dans le grenier de la maison, les trois fillettes se cachent pour échapper à Janvier, personnage angoissant et diabolique, qui sème la terreur et la violence dans cette région. Deux mondes se côtoient ainsi: l'enfance avec ses rituels et ses secrets se heurte au monde grisâtre et incompréhensible des adultes et de leur pouvoir.

Les souvenirs de Sarah viennent par bribes. Il y a la mémoire de cet homme sur les quais qui joue un rôle important dans ce drame qui se noue dans la rue. Avec beaucoup de finesse, Raoul Peck a évité les effets trop voyants pour s'attacher à construire un climat où la violence se ressent dans les tripes. C'est un regard, un geste, cela suffit. Cela laisse la place à la poésie et aux nuances pour le monde sensible de Sarah, pour la force d'âme de la Grand-mère. Sarah se souvient encore aujourd'hui de cette phrase: "Ce n'est qu'un mauvais rêve, mon amour, ce n'est qu'un mauvais rêve".

Avec Jean-Michel Martial, Jennifer Zubar, Toto Bissainthe, Patrick Rameau, Mireille Metellus, François Latour, Albert Delpy.

Durée : 105’
Genre : fiction LM 
Thèmes : Haïti, enfance, dictature
Support : 35 mm
Année : 1993
Pays : Haïti
 
Réalisateur : Raoul PECK
 
Production : Blue Films

* International Cannes Film Festival, 1993, en compétition
* Best Black producer 1993, National Black Programming Consortium, USA
* Best Drama Award 1993, NBPC, Colombus, Ohio USA
* Premio Agip 1994 (meilleur film) Milan, Italie
* Prix 1994 de l'Atelier Politique de Développement de la Télévisison Allemande
* Prix Nestor Almendros, New York
* Sorties en salles en France, Suisse, Autriche, Belgique, Canada, Allemagne, Italie, Danemark, Suède, Angleterre...

bailleur de fonds : Agence intergouvernementale de la Francophonie (AIF) (Paris)
Production : Blue Films (PARIS)
Production : Velvet Film (Paris)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :