1687  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





Passion
Rue Dorval
Lititi Mboka
Freda
Taste
Walinzi
Warsha
Temps Mort
Comme des garçons !
Regarder les étoiles
Cendres glorieuses
Benimana (Les enfants de Dieu)!
Ashkal
Dirty, Difficult, Dangerous
Cache-cache d'amour
Le Sénégal sous Abdou Diouf : regard sur le monde 
Le taxi, le cinéma et moi 
Taamaden
Fara (Faramalemy)
Valdiodio N'diaye, un procès pour l'histoire 
FICHE DU FILM

C'est loin où je dois aller (en cours de production)

Durée : 60 (minutes)
Type : documentaire
Producteur/trice :
Karim AITOUNA
A travers son film, Karima Saïdi veut avant tout effectuer un travail sur la mémoire : celle de sa mère, atteinte d'Alzheimer, mais plus largement celle d'une communauté toute entière et à son immigration. A travers les derniers instants de sa mère, Karima Saïdi interroge sa propre relation à la religion et à l'histoire de l'immigration en Belgique. En filmant la perte d'identité de sa mère, Karima Saïdi part à la recherche de la sienne. "Face à ma mère atteinte de la maladie d'Alzheimer, explique-t-elle, je me suis retrouvée à rassembler ce qui était épars et à tenter de reconstituer sa mémoire avant qu'elle ne s'efface pour de bon. Issue de la première génération d'immigrés marocains en Belgique, déracinée, ma mère a en somme vécu un double exil : après avoir dû quitter sa terre maternelle, elle a ensuite cru y être retournée. Sa mort se fait soudain le prisme d'une autre mémoire, collective cette fois : celle d'une communauté qui s'est exilée en Belgique."

Un film de Karima Saïdi, Maroc, documentaire, 60'

Production : Waq Waq Studio (Karim Aïtouna)
avec le soutien du Fonds Image de la Francophonie (session d'avril 2017) d'un montant de 22500 €

bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Production : Waq Waq Studio (Tanger)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :