fermer fermer recherche
fiche du film
Abonnez-vous
Recevez par courrier lectronique la lettre hebdomadaire :

Tags
ombre

A des Miles du paradis

Durée : 100 (minutes)
Genre : socit
Type : fiction
Année : 2018
Pays : Guine, Sngal, France, Viet Nam
Ralisateur/trice :
Mama KETA (RALISATEUR)
Un film de Mama Keita (Guinée)

Été 1952. Dans la moiteur de cette nuit, comme toutes les autres nuits et les jours précédents, Miles Davis, jeune trompettiste virtuose de jazz, est à la recherche désespérée de quelques dollars pour s’offrir une dose d’héroïne. Un court répit avant que la quête infernale et sans fin ne reprenne une fois l’effet hallucinogène dissipé. Une bande de dealers, auprès desquels Miles s’est lourdement endetté, le cherche dans toute la ville. Il sort de la chambre d’hôtel minable où il s’est terré pour venir solliciter un producteur de musique. Celui-ci refuse catégoriquement de débourser le moindre cent. Miles l’a arnaqué tant de fois avec la promesse d’achever l’enregistrement de la face B d’un album en souffrance depuis des mois. Le moindre pécule entre les mains du musicien se transforme en poudre blanche. Devinant Miles aux abois, le producteur, prévoyant et roué, a retiré la trompette qu’il avait mise en gage chez un prêteur. Il a aussi loué le concours de quatre musiciens, des pointures de studio. Le quintette constitué, il promet d’offrir à Miles un bonus financier s’il achève cette nuit l’enregistrement de l’album. Devant l’absence de tout autre perspective de gain, Miles est contraint d’accepter. Le producteur doit s’absenter précipitamment du studio. Il confie la bonne marche de l’enregistrement à un jeune ingénieur du son novice, le seul blanc du groupe. Comment trouver l’inspiration, alors que des dealers sont à vos trousses, que votre esprit et votre corps sont accaparés par cet état de manque qui vous consume atrocement ? Ce Graal semble inaccessible. De la musique, Miles n’en a que faire cette nuit-là. Il a beau tenter de se concilier les bonnes fées de la création, qui l’ont tant gâté auparavant, mais celles-ci se refusent à lui. Son génie musical est confronté à l’impuissance…

Production : Kinterfin (France)
Aide à la production accordée par l’OIF : 50 000 €


Production : Kinterfin (Montreuil)

Plan du site Mentions lgales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff