1687  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





Passion
Rue Dorval
Lititi Mboka
Freda
Taste
Walinzi
Warsha
Temps Mort
Comme des garçons !
Regarder les étoiles
Cendres glorieuses
Benimana (Les enfants de Dieu)!
Ashkal
Dirty, Difficult, Dangerous
Cache-cache d'amour
Le Sénégal sous Abdou Diouf : regard sur le monde 
Le taxi, le cinéma et moi 
Taamaden
Fara (Faramalemy)
Valdiodio N'diaye, un procès pour l'histoire 
FICHE DU FILM

Route de l'esclave (La)

Durée : 60 (minutes)
Genre : historique
Type : documentaire
Année : 2007
Pays : Bénin, Belgique
Réalisateur/trice :
Roger NAHUM,
Anne REMICHE-MARTYNOW
Ouidah, au Bénin, fut l'un des plus grands ports négriers de l'Afrique de l'Ouest. Les esclaves y embarquaient, pour un voyage sans retour, vers les "les Caraïbes, le Brésil ou d'autres parties de l'Amérique du Sud. C'est ainsi que la religion vaudou, dont Ouidah était le berceau, essaima outre-Atlantique et, notamment, en Haïti. Ce document nous raconte la route des esclaves et met le doigt sur les séquelles actuelles de l'esclavage dans la société béninoise.

Belgique, vidéo, Couleur, 4/3, Stéréo

Note d'intention
"La Route de l'Esclave" (Hors série)

Au Bénin à Ouidah, tous les 4 octobre, les descendants de Chacha I se réunissent en mémoire de leur ancêtre. C'est l'occasion de déguster la fejoada, le repas brésilien par excellence, de sortir les masques du Carnaval, tout en écoutant le Bourian.

Parmi les invités, une jeune femme, Martine de Souza. Elle est guide au Musée de Ouidah et elle réfléchit beaucoup au passé de sa famille. Avec elle, nous visiterons le Fort Portugais où elle nous parlera de la condition des esclaves.

Avant le départ sans retour, on obligeait les esclaves à tourner 7 fois autour de l'Arbre d'Agadia pour qu'ils oublient leur passé et y déposent leurs dieux. Daagbo Hounon Houna, le chef suprême du grand conseil de la religion vaudou du Bénin, essayera de nous faire entrer dans la symbolique de sa religion. Car malgré ces 7 tours autour de l'Arbre de l'Oubli, après être resté enfermé plusieurs jours dans une cave sans lumière pour s'habituer au voyage de la traversée, car malgré tout cela, les esclaves ont emporté avec eux leurs dieux et leur Afrique.

En Haïti, un des lieux où ils débarquèrent, ils ont recréé leur Vaudou fort et puissant. Nous suivrons Bayyinah Bello, une femme haïtienne qui est allée à la recherche de ses racines au Bénin où elle a travaillé comme enseignante et qui aujourd'hui avec d'autres femmes, à travers sa fondation Marie-Claire, Heureuse Félicité, essaie de réintégrer dans l'histoire d'Haïti le rôle des femmes.

A Porto Novo, des esclaves affranchis sont rentrés s'installer au Bénin au 19ème siècle. Descendants des négriers ou d'esclaves de retour du Brésil, ils ont en commun un sentiment d'appartenance qui fait qu'ils sont béninois mais différents. On les appelle les " agoudas ".

Mais quelles sont aujourd'hui les séquelles de l'esclavage dans la société béninoise ?



Distribution : Libération Films (BRUXELLES)
Production : RTBF (BRUXELLES)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :