fermer fermer recherche
fiche du film
Abonnez-vous
Recevez par courrier lectronique la lettre hebdomadaire :

Tags
ombre

Trente (Thalathoun)

Durée : 111 (minutes)
Genre : historique
Type : fiction
Année : 2007
Pays : Tunisie
Ralisateur/trice :
Fadhel JAZIRI
Scnariste :
Fadhel JAZIRI,
Aroussia NALOUTI
Acteur/trice :
Anissa DAOUD,
Issa HARRATH,
Mohamed KOUKA,
Arbi BEN ALI,
Ali JAZIRI,
Ghanem ZRELLI,
Walid NAHDI,
Maher EL HAFIDHI,
Nidhal GUIGA,
Ali MAHER,
Yadh BJI,
Riadh SGHAER,
Tahar ASSA,
Rami HAFFANA,
Moez MRABET,
Bahram EL ALOUI,
Ouba JEMA,
Achraf FATNASSI,
Nejma ZEGHIDI,
Jawhar BASTI
Directeur/trice de la photo :
Ali BEN ABDALLAH
Cadreur/se (Camraman) :
Mohamed MAGHRAOUI
Script :
Nejma ZEGHIDI
Assistant/e ralisateur :
Amir MAJOULI
L’émergence de la Tunisie contemporaine conservatrice, réactionnaire, insensible au renouveau, à travers le combat de trois grandes figures mythiques des années 50 : Mohamed Ali El Hammi, fondateur de la première organisation ouvrière autochtone ; Tahar Hadded, militant des droits de l'homme qui, par ses écrits, a invité le monde musulman à réformer la condition de la femme ; Belgacem Chebbi, poète engagé.

Autour de quatre grandes figures des années 50 : Habib Bourguiba, Tahar Haddad, Mohammed Ali Hammi et Aboulkassem Chabbi, le cinéaste Fadhel Jaziri dessine les contours de l'émergence de la nouvelle Tunisie.

Synopsis :
Ce film, dont les évènements se déroulent entre 1924 et 1934, dévoile un pan entier d'une société conservatrice, réactionnaire, insensible au renouveau, recroquevillée sur elle-même, attachée à ses privilèges qu'elle défend contre toute réforme avec une rare cruauté et un raffinement remarquable.

Trent relate le combat de trois jeunes amis, qui sont devenus de véritables mythes dans la société tunisienne: Mhamed Ali El Hammi, fondateur de la première organisation ouvrière autochtone ; son cousin Tahar Hadded, militant opiniâtre de la liberté et des droits de l'homme, précurseur du Code du Statut Personnel, qui, par ses écrits, a invité l'ensemble du monde musulman à réformer la condition de la Femme dans la société ; et Belgacem Chebbi, qui a renouvelé la poésie, réfléchi à la posture du poète et à son engagement et instauré un rapport nouveau à la langue. Tous trois connurent, dans l'indifférence générale, un destin tragique.

Durée : 111’Genre : Fiction
Thèmes : histoire, Tunisie, Société
Année : 2007
Pays : Tunisie
Format : 35 mm

Réalisateur : Fadhel Jaziri
Réalisateur : Fadhel JAZIRI
Scénaristes : Aroussia NELLOUTI, Fadhel JAZIRI

Image
Directeur de la photographie : Ali Ben Abdallah
Montage :Arbi Ben Ali, Jihen Sebaï
Son : Moez Echeikh Mhamed - Mondher Dimassi
Cadreur : Mohamed Maghraoui
1er assistant caméra : Moez Chaabane
Chef éclairagistes : Badreddine Mokhtar- Ridha El Arbi
Chef machiniste : Mondher Belgaied
Scripte : Nejma Zghidi
Scripte texte : Asma Chiboub
Décors : Raja Chourou- Mohamed Bahloul, Mohamed Jaziri- Mohamed Mouhli
Costumes : Raja Ben Aïssa, Fatma Aïssaoui

Assistants à la réalisation
1er assistant réalisateur : Amir Majouli
2ème assistante réalisatrice : Héla Soui

Story board
Dessinateur : Lotfi Mahfoudh
Coloristes: Emna Jaziri- Radhouane Khémir
Attachée de Presse : Neïla Gharbi

Production
Directrice de production : Hédia Ben Ammar
Coordinatrice de production : Lamia Saïdane
Secrétaire de production: Aïda Essoussi
Comptable : Walid Drissi

Comédiens :
Ali Jaziri (Hadded), Maher El Hefidhi (Chebbi), Walid Nahdi (Douagi),
Rami Afana (M'hamed Ali), Ghanem Zrelli (Habib Bourguiba), Tahar Aïssa Bel Arbi (Snoussi), Riadh Sghaïer (Othman Belkhodja), Ali Maher (Ahmed Bey), Yadh Béji (Khlil Bouhajeb), Jawhar Basti (Moheddine), Jalleli Saber (Sfar), Nejma Zghidi (Habiba Mincheri),
Mohamed Kouka (Dr Erraïes), Besem Nabli (Roubtzoff), Achraf Fatnassi (Asfour), Youssef Hchaïchi (Hichem), Moez Mrabet (Lucien Saint),(Bahram El Alou (Fayache), Hedi Ben Malek & Bachir B. Mbarek (Khlifa), Karim Zakaria (Matri), Sofiène Adouli (Ben Hamida), Yassine Abdelli (Bahri Guiga), Alain Nadeau (Drieu la Rochelle), Faycel Mazouzi (Naccache), Kaïs Naji (Cheikh Tahar), Mohamed Ali Belkadhi (Cheikh Belkadhi), Fadhel Ben Achour (Cheikh Djaïet), Ferid Gorgi (Cheikh Ben Mrad), Chadhli Loumi (Cheikh Belhassan Najar), Khaled Baâlouch (Agrebi), Seïffeddine Aouadi (Salem Fadhel), Ghazi Karmaoui (Père Demeerseman), Oubaid Jemaï (Meneur du Jellaz), Nawar Dhouioui (Bramli), Nasreddine Manai (Gassouma), Riadh Arous (Béchir Larnaout), Safouène Kochbati (Nôoman), Sabri Jandoubi (Bounatirou), Youssef Lâabidi (Kheïrallah), Saber Hammi (M'hamed Bourguiba), Jalel Dbira (Ferjani), Ahmed El Mejri (Boutbila), Emna Jaziri (Ftima), Elena Aloulou (Elena), Naoufal Abdaoui (Jaïbi), Karim Jlidi (Arbi Kabadi), Salah Miled (Vieux gardien), Abderrahmen Metjaouli (Sidi Taïeb).

Producteur exécutif : Fadhel Jaziri
Production : Nouveau Film
Matériel de prise de vue : Camara rental-Madrid
Support film : Fujifilm color
Laboratoire : L.T.C. Gammarth, Tunisie.

Avec
Ali Jaziri (Tahar Haddad), Walid Nahdi (Ali Douagi), Maher El Hafidhi (Abou Kacem Chebbi), Jawhar Basti (Moheddine), Ghanem Zrelli (Habib Bourguiba), Ali Maher (Ahmed Bey II), Yadh Béji (Khlil Bouhajeb), Riadh Sghaïer, (Othman Belkhodja) Tahar Aïssa (Zine Abidine Snoussi), Rami Haffana (M'hamed Ali Hammi), Mohamed Kouka (Dr. Erraïes)), Aïssa Harrath (Bouguecha), Moez Mrabet (Lucien Saint), Anissa Daoud (Aïcha), Bahram El Aloui (Amor Fayache), Oubaïd Jemaï (Meneur du Jellaz), Nidhal Guiga (Mathilde Bourguiba), Achraf Fatnassi (Asfour), Nejma Zghidi (Hbiba Mincheri), Saber Jalleli (Tahar Sfar), Bacem Nabli (Roubtzoff), Youssef Hchaïchi (Hichem)...


Budget prévisionnel : 5 millions de dinars (3 millions d'euros).
Début du tournage : 18 septembre 2007.
Sortie en salles (Tunisie) : 03 novembre 2008.

Production : Nouveau Film (TUNIS Belvdre)

Plan du site Mentions lgales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff