1666  films référencés





Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :





LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
FICHE DU FILM

Moytuleen !

Durée : 13 (minutes)
Type : fiction
Année : 1996
Pays : Sénégal
Compositeur :
Wasis DIOP
Réalisateur/trice :
Ben Diogaye BÈYE
Producteur/trice :
Ben Diogaye BÈYE
Scénariste :
Ben Diogaye BÈYE
Acteur/trice :
Charles FOSTER,
Madieye DIEYE

Sous le soleil de Dakar, un homme au bord de la folie revit différents moments de sa vie passée. Ses névroses transforment complètement sa vision de la réalité et d'étranges associations d'images se forment dans son esprit.

Durée : 12'50''
Genre : fiction CM
Thème : folie
Année : 1996
Réalisateur : Ben Diogaye BEYE
Image : Maurice GIRAUD
Son : Badara CISSOKHO
Montage : Valérie CHAPPELET
Musique originale : Wasis DIOP
Production : BDB Productions (Sénégal)



Sur le banc public où il vient de se réveiller, un homme convoite quelque chose sur le sol qu'on ne voit pas. Il considère les passants comme des obstacles entre lui et l'objet de son désir. Prenant son mal en patience, il fantasme sur chacun d'eux, ce qui donne lieu à des "flash-back" surréalistes. Parallèlement une autre histoire se développe : l'homme a été un chef d'entreprise prospère, ruiné par la dévaluation du franc CFA... Dans Moytuleen, on suit le cheminement d'un homme, sa déchéance sociale qui le conduit d'une situation privilégiée à la clochardisation. Le réalisateur a déclaré à ce propos : "Ce n'est pas le suspens au sens classique du terme qui m'intéresse, c'est plutôt le désir qu'éprouve cet homme qui m'intéresse, et le fait de conduire le spectateur vers cet objet de désir le plus lentement possible, de manière la plus inattendue. Il faut que l'objet convoité prenne une proportion énorme dans la tête du spectateur". Image : Maurice GIRAUD Montage : Valérie CHAPELLET, C. HYMAWS Son : Badara CISSOKHO Interprètes : Charles FOSTER, Ouleye DIOP, Madièye DIEYE, Fatou SAKHO Langues du film : Wolof, Français 1996 | Festival International "PRIZED PIECES" | COLOMBUS (Ohio), Etats-Unis | > Premier Prix du court-métrage

Distribution : Cinémathèque Afrique (Institut Français) (PARIS)
bailleur de fonds : Organisation internationale de la francophonie (OIF) (PARIS)
Production : B.D.B. Productions (DAKAR)
Production : B-D-B- Communication (Dakar)


Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :