fermer fermer recherche
Gros plans
Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :

10 projets francophones financés par ACP Cultures plus

18/03/2014
Au cours des trois années à venir, le Secrétariat des ACP  et l’Union européenne vont injecter environ 8 754 000 € dans des projets audiovisuels des pays ACP, dont 1 548 000 iront à quatre longs-métrages de cinéma de réalisateurs francophones.
pays concernés :
Afrique

Parmi les 37 projets financés à l’issue de l’appel à propositions « ACP cultures plus » de décembre 2012, 24 concernent le secteur audiovisuel/cinéma. 10 de ces projets sont pilotés par des organismes basés dans des pays francophones (5 longs-métrages de cinéma – 1 548 000 € -, 3 projets de promotion ou distribution – 1 176 409 € - et 2 projets de formation – 854 196 €).
A noter que l’Organisation Internationale de la Francophonie pilote le projet « Capital numérique », soutenu à hauteur de 500 000 € par les ACP. L’OIF a également apporté un appui aux producteurs des films « Run » et «Qui parle de vaincre ?» pour le montage de leur dossier. Ci-dessous, la liste complète des projets Audiovisuel/cinéma. Toutes les informations sur les financements ACP Cultures plus sont disponibles sur le site du programme.
 

PRODUCTION / CREATION


LONG-MÉTRAGES

Ladji Nyé
Demandeur : La Chauve-souris (France)
Partenaires : Astou Films (Sénégal); Karoninka Production (Mali)
Lieux de l'action : Mali, Sénégal, France
Durée : 18 mois
Subvention accordée : 498 000 €
« Ladji Nyé » sera le premier long métrage du jeune cinéaste malien Daouda Coulibaly. Thriller politique, il proposera une vision actuelle et moderne de la société malienne. Le projet s'articule autour de la production du film, d'actions de formation technique et du développement d'un réseau de diffusion en Afrique de l'Ouest.
 
Run
Demandeur : Wassakara Productions (Côte d'Ivoire)
Partenaires : Banshee Films (France); Diam Production (Burkina Faso)
Lieux de l'action : Côte d'Ivoire, Burkina Faso, France
Durée : 13 mois
Subvention accordée : 500 000 €
«Run» de Philippe Lacôte reviendra sur l'histoire récente de la guerre civile en Côte d'Ivoire. Par son sujet comme par les actions de formation prévues dans le cadre de la production et du tournage du film, «Run» poursuit un triple objectif : contribuer au renouveau du cinéma en Côte d'Ivoire et à la professionnalisation du secteur mais aussi prendre part au processus national de réconciliation. L'action renforcera également les relations de coproduction entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso.

Qui parle de vaincre ?
Demandeur : Athenaïse (France)
Partenaires : Abissia Productions (Burkina Faso); Dangarama Sarl (Niger)
Lieux de l'action : Burkina Faso et Niger
Durée : 22 mois
Subvention accordée : 300 000 €
«Qui parle de vaincre ?» sera le premier long métrage du réalisateur burkinabè Adama Sallé. Il relatera l'histoire douloureuse de deux jeunes diplômés dans le Burkina d'aujourd'hui. La production de ce film sera l'occasion d'employer de jeunes techniciens ouest-africains et de construire une collaboration avec plusieurs écoles de cinéma.

Thom
Demandeur : Bila Production (Burkina Faso)
Partenaires : Yelboundi SK – Services-Communication (Burkina Faso); Top Communication (Tchad); Label Video (France)
Lieux de l'action : Burkina Faso, Tchad, France
Durée : 32 mois
Subvention accordée : 250 000 €
La production du long métrage « Thom » du réalisateur burkinabè Tahirou Tasséré Ouedraogo sera l'occasion de mettre en œuvre une coproduction Sud-Sud, de mutualiser des moyens techniques et financiers et de renforcer les compétences des techniciens burkinabè et tchadiens. Le film relatera une histoire vraie qui s'interroge sur la transmission des valeurs morales dans les sociétés africaines contemporaines. Il sera distribué dans plusieurs pays africains.

Lamb
Demandeur : Gloria films Production (France)
Partenaires : Slum Kid Films (Ethiopie); Wassakara Productions (Côte d'Ivoire)
Lieux de l'action : Ethiopie, Côte d'Ivoire, France
Durée : 24 mois
Subvention accordée : 495 000 €
Le long métrage « Lamb » sera réalisé par le cinéaste éthiopien Yared Zakele. Il raconte l'histoire d'un jeune garçon qui se prend d'affection pour une brebis après la mort de sa mère. Le film sera entièrement tourné en Ethiopie, avec des acteurs du pays et une équipe technique majoritairement locale et ivoirienne. L'Action contribuera à renforcer l'industrie du cinéma et les compétences des professionnels de ce domaine en Ethiopie.

Our Madness
Demandeur : Papaveronoir – Filmes Unipessoal Lda (Portugal)
Partenaires : Promarte Ldt (Mozambique); Telecine Bissau Produções (Guinée-Bissau)
Lieux de l'action : Mozambique, Guinée-Bissau, Cabo Verde, Angola, Portugal
Durée : 36 mois
Subvention accordée : 245 000 €
La production du long métrage « Our Madness » du réalisateur angolais João Viana a pour objectif de renforcer l'industrie cinématographique au Mozambique, les relations de coproduction entre le Mozambique et la Guinée-Bissau et les circuits de distribution entre quatre pays africains lusophones. Le film racontera l'histoire de la fille supposée du père des indépendances bissau-guinéenne et cap-verdienne, Amilcar Cabral.

Jambula Tree
Demandeur : Big World Cinema (Afrique du Sud)
Partenaires : Awali Entertainment Ldt (Kenya); Mandra Films (France)
Lieux de l'action : Kenya
Durée : 12 mois
Subvention accordée : 495 000 €
«Jambula tree» sera le premier film de l'auteure et cinéaste kenyane Wanuri Kahiu. Il relatera une histoire d'amour entre deux jeunes femmes dans le Kenya d'aujourd'hui. Toutes les phases du projet, de la production à la distribution du film, feront appel à des talents et des compétences kenyans. L'Action aura ainsi un impact économique, pédagogique et culturel important.

Yetut Lij
Demandeur : FilmForm Köln GmbH (Allemagne)
Partenaires : Negodgwad (Ethiopie); Velvet Films (Haïti)
Lieux de l'action : Ethiopie
Durée : 20 mois
Subvention accordée : 500 000 €
« Yetut Lij » sera le prochain long-métrage du réalisateur et producteur renommé d'origine éthiopienne, Haile Gerima. Le film retracera l'histoire d'une jeune fille qui, enfant, fut réduite à une servitude féodale. La production, le tournage et la distribution du film prévoient, en parallèle, l'organisation d'ateliers de formation destinés à des professionnels et des étudiants éthiopiens.

Pan! L'Odyssée Africaine
Demandeur : Maturity Music Limited (Trinité-et-Tobago)
Partenaires : Winds (France); Africa-Trinidad &Tobago Steelband Development Co. ldt (Nigeria); Riddums Productions (Trinité-et-Tobago); Caribbean Music Group (Trinité-et-Tobago)
Lieux de l'action : Trinité-et-Tobago, Nigeria, France, Caraïbes
Durée : 18 mois
Subvention accordée : 75 000 €
Le documentaire « Pan ! l'Odyssée Africaine » du chercheur et réalisateur trinidadien Dr Kim Johnson décrit l'univers et la culture des joueurs de steelband à Trinité-et-Tobago et au Nigeria. La production et la distribution de ce film permettront de créer des échanges entre les artistes caribéens et africains et de promouvoir sur la scène internationale ces patrimoines musicaux trop peu connus.


SÉRIE DOCUMENTAIRE

Mozambique: From War and Peace
Demandeur : Promarte Lda (Mozambique)
Partenaires : Pangolin Films (Zimbabwe); Gamboa & Gamboa (Angola); Angel Films (Afrique du Sud); Mubasen Film and Video Productions (Namibie); Filmwork Communication (Italie)
Lieux de l'action : Mozambique, Zimbabwe, Namibie, Angola, Afrique du Sud
Durée : 24 mois
Subvention accordée : 216 000 €
« From War to Peace » sera la première série documentaire télévisée réalisée sur l'histoire du Mozambique depuis l'indépendance jusqu'aux premières élections libres (1975-1994). Cette série de 23 épisodes répondra aux standards de qualité internationaux et sera diffusée à l'échelle nationale et internationale.
 

PROJETS DISTRIBUTION / PROMOTION


Capital Numérique
Demandeur : Organisation Internationale de la Francophonie
Partenaires : CIRTEF (Belgique); Union économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA); Institut National de l'Audiovisuel (France); Institut Imagine (Burkina Faso)
Côte Ouest (Maurice); Soon (Sénégal)
Lieux de l'action : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Haïti, Maurice, République Centrafricaine, Mali, Madagascar, Mauritanie, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Togo.
Durée : 36 mois
Subvention accordée : 500 000 €
Piloté par l'OIF, ce vaste projet a pour objectif de dynamiser les marchés et la production audiovisuelle par la valorisation des œuvres et des stocks d'images numérisés dans 20 pays africains. Il permettra notamment que les œuvres d'auteurs ACP disponibles sur des supports analogiques deviennent, grâce à la numérisation, diffusables à la télévision, au cinéma ou via Internet. La création d'une plateforme numérique de partage d'images entre télévisions, la production de 14 heures de programme, l'appui au renforcement de la réglementation sur le dépôt audiovisuel et des ateliers de formation figurent également au programme de l'Action.

Afrique en Doc TV
Demandeur : Doc Net (France)
Partenaires : Be Ka Films (Mali); Endemika Films (Madagascar); Inzo Ya Bizizi (République Démocratique du Congo)
Lieux de l'action : Mali, Mauritanie, Sénégal, Burkina Faso, Guinée, Côte d'Ivoire, Togo, Bénin, Niger, Congo, Tchad, Cameroun, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Madagascar, Maurice, Comores
Durée : 36 mois
Subvention accordée : 380 000 €
« Afrique en Doc TV » développera et renforcera la distribution et la diffusion de films documentaires africains en Afrique occidentale, centrale et orientale. Pour atteindre cet objectif, sont programmés la création d'un catalogue de 60 films par an, le lancement d'une plateforme Internet destinée aux télévisions, des rencontres et négociations avec une trentaine de télévisions et l'accompagnement des partenaires de Doc Net afin de pérenniser des emplois dans la distribution.

L'Archipel des cinémas
Île Courts-Festival International du Court Métrage de Maurice
Demandeur : Porteurs d'Images (Maurice)
Partenaires : Village Titan – Centre Culturel/ Fifai - Festival International du Film d'Afrique et des Îles (France); Association Comoros International Film Festival (Comores)
Lieux de l'action : Maurice, Îles Comores, La Réunion
Durée : 36 mois
Subvention accordée : 296 409 €
Ce projet vise à pérenniser l'existence du Festival Île Courts, conçu dès sa création comme un outil de développement du cinéma dans l'océan Indien. Différentes activités de formation permettront la croissance des audiences, le renforcement des capacités artistiques, techniques et administratives des acteurs du cinéma régional ainsi que la production et la circulation d'œuvres.

Mokolo
Demandeur : Goethe-Institut e.V., Lagos branch office (Allemagne)
Partenaires : Africa Culture Technologies (Sénégal); ActivSpace (Cameroun); Experimental Media Lab, Institute for Experimental Education at the Hochschule der Bildenden Kuenste Saar / Academy of Fine Arts Saar (Allemagne); Awali Entertainment (Kenya)
Lieux de l'action : Nigeria, Sénégal, Cameroun, Kenya, Afrique du Sud
Durée : 24 mois
Subvention accordée : 500 000 €
Le projet du portail Internet « Mokolo » a pour objectif de créer une importante plateforme d'informations, de formation et d'échanges destinée aux professionnels et publics concernés par l'industrie cinématographique et audiovisuelle liée à l'Afrique ou à sa diaspora. Fruit d'un partenariat public/privé, ce portail contribuera à une mise en réseau dynamique de nombreux acteurs du secteur audiovisuel dans les pays concernés.

International Images Film Festival for Women 2013/2015
Demandeur : Women Filmmakers of Zimbabwe (Zimbabwe)
Partenaires : Film Gramm Foundation (Pologne); First Wave Pictures (Malawi)
Lieux de l'action : Zimbabwe, Malawi, Kenya, Somalie
Durée : 36 mois
Subvention accordée : 499 646 €
L'Association des femmes cinéastes du Zimbabwe projette d'organiser et de mettre en œuvre un Festival International du Film de Femmes, qui se tiendra dans quatre pays d'Afrique orientale et australe. Ce rendez-vous d'envergure entend, d'une part, promouvoir l'engagement et le débat sur les questions de genre et d'égalité entre sexes et, d'autre part, avoir un impact positif sur la qualité des productions en rapport avec ces sujets.

The « 3D » Distribution Project:
Digital, Domestic and Diaspora Distribution of Caribbean-themed audio-visual content
Demandeur : Caribbean Tales Worldwide Distribution (Barbade)
Partenaires : Banyan Productions (Trinité-et-Tobago); Caribbean Diffusion Union (Barbade); Caribbean Examination Council (Caricom); The Dominican Republic Film Commission (République Dominicaine); National Institute of Culture and History (Belize)
OnlineFILM AG (Allemagne); Trinidad & Tobago Film Company (Trinité-et-Tobago)
Lieux de l'action : Région des Caraïbes
Durée : 24 mois
Subvention accordée : 274 096 €
L'action « 3D » est un ambitieux projet de développement de distribution des produits audiovisuels liés aux Caraïbes. Il comprend notamment l'acquisition de droits de distribution internationaux de plus de 400 films, la création d'une plateforme numérique de vidéos à la demande (VOD), la diffusion de films sur des chaînes de télévision et une campagne de marketing. L'accès des produits concernés aux marchés nationaux, régionaux et internationaux se trouvera ainsi renforcé.

Digital United ACP
The Africa-Caribbean Cooperative for profitable, fair and safe film distribution
Demandeur : Buni Media Ldt (Kenya)
Partenaires : Soon (Sénégal); Idmage (France)
Lieux de l'action : Kenya, Sénégal, France, Afrique et Caraïbes, Monde
Durée : 18 mois
Subvention accordée : 500 000 €
Fondé sur l'expérience et le partenariat de deux plateformes africaines de distribution numériques (bunitv.com et africafilmstv.com), ce projet élaborera un outil performant de distribution audiovisuelle numérique qui permettra une gestion équitable, transparente et sécurisée des droits et des revenus pour les propriétaires ACP de contenus. L'objectif est également de réunir les catalogues d'œuvres et les publics des pays africains francophones et anglophones afin d'atteindre une dimension mondiale.

Caribbean Film Mart and Virtual Marketplace
Demandeur : Trinidad & Tobago Film Festival Company Limited (Trinité-et-Tobago)
Partenaires : Fundación Global Democracia y Desarrollo (République Dominicaine);
Association for the Development of Art Cinema and Practice in Guadeloupe (France);
Lieux de l'action : Trinité-et-Tobago, République Dominicaine, Guadeloupe, Cuba, Caraïbes
Durée : 20 mois
Subvention accordée : 339 301 €
Porté par le Festival du Film de Trinité-et-Tobago (TTFF), ce projet renforcera la diffusion et la distribution des œuvres caribéennes par le biais deux actions principales : d'une part le développement d'une base de données en ligne recensant les acteurs du secteur du film dans les Caraïbes et d'autre part, le lancement d'un nouveau marché du film dans le cadre de l'édition 2014 du TTFF.
 

FORMATION 


3i
Demandeur: Institut des Arts de Diffusion (Belgique)
Partenaires: Institut Supérieur des métiers de l'Audiovisuel (ISMA) (Bénin); Institut National de la Poste, des Technologies de l'Information et de la Communication (INPTIC) (Gabon)
Lieux de l'action: Bénin et Gabon
Durée: 30 mois
Subvention accordée: 394 196 €
3i contribue à développer l'offre de formations initiales aux métiers de l'audiovisuel dans les pays ACP. Grâce à un partenariat entre trois instituts, vont être créés un Master à l'ISMA au Bénin et un diplôme de formation aux métiers de l'audiovisuel de niveau «baccalauréat » à l'INPTIC au Gabon. Ce projet porte ainsi sur deux types de formations, celle des professeurs et celle des étudiants.

Africadoc Production
Demandeur : Ardèche Images (France)
Partenaires : Dakar Images (Sénégal); Les Films de l'Atelier (Sénégal); Endemika Films (Madagascar); Lumière du Monde (France)
Lieux de l'action : Sénégal, Madagascar
Durée : 36 mois
Subvention accordée : 460 000 €
Africadoc Production a pour objectif global la professionnalisation de la production d'œuvres documentaires de création africaines. Pour cela, trois activités principales seront mises en œuvre : deux sessions de formation destinées à des producteurs originaires de 21 pays africains ; la création d'une pépinière d'entreprises pour accompagner concrètement des projets de films et l'élaboration d'un répertoire des sociétés de production de films documentaires en Afrique occidentale, centrale et orientale.

Maisha Film Lab
Regional Screenwriting Labs
Demandeur : Maisha Foundation Ldt (Ouganda)
Partenaires : Rwanda Cinema Center (Rwanda); Bayimba Cultural Foundation (Ouganda)
Lieux de l'action : Ouganda, Kenya, Tanzanie, Rwanda
Durée : 12 mois
Subvention accordée : 50 000 €
« Si nous ne racontons pas nos histoires, personne ne le fera à notre place ». La devise de l'association Maisha Film Lab fait écho au soutien qu'elle apporte à de jeunes réalisateurs et auteurs d'Afrique de l'Est. Le projet prévoit la tenue de quatre ateliers de soutien à l'écriture de scénarios ou de documentaires qui bénéficieront à plus d'une soixantaine de participants.

Sparring Partners
Supporting young video artists by development of opportunities and network
Demandeur : GVC Onlus (Italie)
Partenaires : Productions Fanal (Haïti); Fundación Jóvenes Sin Fronteras (République Dominicaine); Asociación Hermanos Saíz (AHS) (Cuba)
Lieux de l'action : République Dominicaine, Haïti, Cuba
Durée : 24 mois
Subvention accordée : 500 000 €
L'Action consiste en une série d'actions de formation visant le renforcement des capacités techniques et professionnelles de jeunes vidéastes dominicains, haïtiens et cubains. Leur mise en réseau, l'organisation d'un concours et l'octroi de subventions sont également prévus afin de développer leur accès au marché au niveau national, régional et international.

Internationalising Kilimanjaro Film Institute
Demandeur : Kilimanjaro Film Institute (Tanzanie)
Partenaires : Zambian Film Institute for Creative Arts (Zambie); Butterfly Works (Pays-Bas)
Lieux de l'action : Zambie, Tanzanie
Durée : 30 mois
Subvention accordée : 486 786 €
Ce projet vise à fonder, sur le modèle du Kilimanjaro Film Institute d'Arusha, un nouvel Institut de formation aux métiers de l'audiovisuel en Zambie. Il programme ainsi la formation de formateurs et d'étudiants, la mise en œuvre d'un plan d'activités génératrices d'emplois et de revenus et la production de contenus audiovisuels pour le marché zambien.


Photo : Sophie Salbot (Athenaïse, Paris), Productrice de Qui parle de vaincre ? (Burkina)
Crédit : DR

Plan du site Mentions légales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff