fermer fermer recherche
A l'affiche
Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :

Le Sixième doigt (Henri Duparc), L’Identité Nationale (Valérie Osouf) et Un Matin bonne heure (Gahité Fofana) sont en DVD/VOD

23/04/2013
Sortie et ressortie de 3 films importants en Vidéo à la Demande et DVD, sur le colonialisme, la citoyenneté et la survie dans un pays où l’espoir était en cage.
Le sixième doigt (Henri Duparc, 1990, Côte d’Ivoire/France, Fiction, 1h30)
Le film pointe avec humour la période coloniale.
 
Il y a deux Henri Duparc. Le premier est Français et compositeur (1848-1933) et on lui doit « Chanson triste » (composé l’année de ses 20 ans, pour voix et piano). L’homonyme, Ivoirien et cinéaste, s’est illustré par une flamboyante œuvre où le rire est toujours présent (même dans Caramel sur l’amour au temps de la mort, à Abidjan). C’est à Paris, le 18 avril 2006, à l’âge de 64 ans, que « l’éléphant a eu une rage de dents », selon la pudique expression consacrée aux pays des lagunes.
Pour le 7ème anniversaire de sa disparition, Henriette Duparc (sa veuve et proche collaboratrice) s’est alliée à Africafilms.tv (Dakar) pour ressortir son 4ème long métrage, Le Sixième Doigt (1990), en version numérisée. Pour cette peinture coloniale (l’action se passe en 1956), le générique est prestigieux : Naky Sy Savané, Bakary Bamba, Catherine Lachens, Christine Pascale, Jean Carmet, Patrick Chesnais, … dans une production française, Pathé (Paris). C’est l’histoire du sergent Kwao, ancien combattant ivoirien et de sa femme dont l’enfant tant espéré arrive au monde avec 6 doigts à chaque main, une malédiction. Le film est disponible en Vidéo à la demande : soit en location (4 euros) ou à l’achat (seulement 8 euros).
Le cinéaste ivoirien a eu plusieurs de ses films soutenu par l’OIF.
 

 
 
L’Identité Nationale (Valérie Osouf, France, Documentaire, 1h32)
Une analyse de la Double peine et du racisme institutionnel.
 
La réalisatrice Valérie Osouf sort en Vidéo à la Demande (VOD) son 1er long métrage documentaire. L’Identité Nationale (1h32) est en ligne sur le site internet Vodeo.TV
S’il n’a pas été possible de sortir pour le moment le film en salles, la société de production Granit Films est heureuse de pouvoir permettre sa diffusion par VOD (sur Vodeo.fr) et DVD (sur L’Harmattan.tv). Dans 15 jours, une diffusion en streaming aura aussi lieu sur le site de Terra Nova.
Le film met en question les Institutions de la République ; Police, Justice, Préfectures, Prisons. En France, des personnes dont la France est leur pays, se retrouvent expulsés parce qu'ils ont fait de la prison. Cest ce qu’on appelle la double peine. Le film analyse la place que peut prendre l'administratif sur le judiciaire... Cela touche aux fondements des principes républicains et à la notion de citoyenneté. Le pays compte le triste record européen du taux de suicide derrière les barreaux.
« Le problème c’est qu’il y a des objectifs de maîtrise de l’immigration qui se déterminent en termes de flux, parce que c’est ça, et puis nous on gère de l’humain, nous on a des gens en face de nous, on a des dossiers, et des gens surtout…  » souligne Kim Reuflet, ancienne vice présidente du TGI de Bobigny. « Et il y a de plus en plus une confusion une superposition entre les deux registres, c’est à dire que au fond on ne sait plus trop dans quelle mesure on est en train de parler du fait que les immigrés sont délinquants parce qu’ils sont immigrés ou parce qu’ils sont délinquants » ajoute Eric Fassin, sociologue (EHESS & Université Paris 8, auteur d’un blog/médiapart).
De nombreux entretiens inédits seront très prochainement sur le site du film. Et certains le sont déjà ! Il est déjà possible de lire l’intégralité des entretiens avec Alain Brossat, Éric Fassin et avec deux des cinq témoins du film, Zico et Rico.



 
Pour voir le film, c'est Vodeo.tv (version française, sous-titrée en anglais ou en espagnol) : www.vodeo.tv/documentaire/l-identite-nationale ou alors acheter le DVD sur www.harmattantv.com/videos/film-(vod-dvd)-2588-L-Identite-Nationale-DOCUMENTAIRES.html
Dans le bonus du DVD, 4 entretiens avec Mouhoub El Mouhoub (économiste, CNRS) – George Pau-Langevin (Ministre chargée de la Réussite éducative) – Pascal Blanchard, historien – Un surveillant pénitentiaire anonyme.
 
N’hésitez pas à consulter le site internet officiel (http://lidentitenationalelefilm.wordpress.com/) réalisé par Audrey Kiéfer avec des entretiens in extenso, de la documentation, des bonus video. Il est possible de s’abonner au site du film ou à son facebook...

Réalisé par Valérie Osouf, le film est produit par Granit Films (Newton Aduaka, Alain Gomis et Valérie Osouf)
 
 
Un Matin bonne heure (Gahité Fofana, 2006, Guinée, 77min)
L'espoir dans les ailes d'un avion
 
Guinée, Conakry, 1999. Yaguine Koïta, 14 ans, et Fodé Tounkara, 15 ans, décident de tenter leur chance en Europe. Ils se cachent dans le train d’atterrissage d’un long courrier à destination de Bruxelles. Lundi 2 août 1999, on retrouve leurs corps sans vie dans l’avion. Les deux jeunes guinéens portaient sur eux une lettre : « Messieurs les membres et responsables d'Europe (...). Nous vous crions au secours (...). Aidez-nous, nous souffrons énormément en Afrique. »
Le film est en DVD aux éditions L'Harmattan TV, dans la Collection Cinémondes (Festival international du film indépendant de Lille).
www.harmattantv.com/videos/film-(vod-dvd)-2578-Un-matin-bonne-heure-FICTIONS.html
En BONUS : Le texte intégral de la lettre de Yaguine Koïta et Fodé Tounkara.

 
Thierno I. DIA
Images Francophones
Plan du site Mentions légales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff