1665  films référencés









Jawhara, fille de prison
Deweneti (Ousmane)
Juju Factory
Ségou Fanga
La Cathédrale
Une urgence ordinaire
LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
EN COULISSE

Mort de Amidou, à l'âge de 78 ans

23/09/2013
L'acteur français d'origine marocaine (Lalla Hobby, Le Voyou, ...) est décédé le jeudi 19 septembre 2013, à Paris.
L'acteur franco-marocain était surnommé "le Belmondo marocain".

De nationalité française, il est né au Maroc, sous le nom de Hamidou Benmessaoud.
Il quitte le Maroc pour la France, à l'âge de 17 ans, afin de suivre des études d'art dramatique au Conservatoire, à Paris.

Amidou décède le jeudi 19 septembre 2013, à l'âge de 78 ans, à l'hôpital Beaugeon, dans le nord de Paris (France), nous apprend Zineb Ibnouzahir Lahlou (www.lavieeco.com). Sur près d'un demi-siècle, il aura joué dans une quarantaine de longs-métrages et une dizaine de téléfilms.

Au cours de cette riche carrière, il aura joué avec plusieurs cinéastes célèbres :  Latif Lahlou (Soleil de printemps en 1969 et La Compromission en 1986), Otto Preminger (ROSEBUD), John Huston (A NOUS LA VICTOIRE), Rachid Boutounès ( Une place au soleil en 2004 et Ici et là qui lui vaut le Prix d'interprétation masculine au Festival de Tanger 2005), Gérard Oury (LEVY ET GOLIATH, 1984), Mohamed Abderrahman Tazi (Lalla Hobby, en 1996), Simone Bitton (Ben Barka, l'équation marocaine, 2001) ou encore la Tunisienne Salma Baccar (La Danse du feu, 1994) et  Souheil Ben Barka (TAMBOURS DE FEUX, 1989).
Nominé aux Césars pour LE GRAND FRERE, de Francis Girod (1982), il aura le Prix d'interprétation masculine au Festival du Caire 2005, avec POURSUITE de la Marocaine Layla Triqui.

Son premier rôle au cinéma, c'est dans LA FEMME SPECTACLE (1963) de Claude Lelouch avec qui il tournera neuf fois nous apprend Zineb Ibnouzahir Lahlou dans son article hommage, "Je ne rentre pas, je suis là...", Adieu Hamidou.
A partir de 2008, la série télévisée Aïcha, réalisée par Yamina Benguigui où il apparaît avec Sofia Essaïdi à ses côtés le remet un peu plus dans le coeur des Français, surtout pour la jeuene génération qui n'a pas forcément vu ses rôles majeurs où il donne la réplique à Jean Reno, Robert de Niro, Robert Redford ou Brad Pitt.
Histoire d'un lutteur mchaouchi (Moussem Lamchaoucha) du Marocain Mohamed Ahed Bensouda (2009) semble être son dernier film au cinéma.


Thierno I. Dia
Images Francophones

 
Illustration : Amidou. Crédit : Agence Simpson.

Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :