fermer fermer recherche
A l'affiche
Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :

Béjaia : vivre la cinéphilie / Alexandrie : hommage à Taïeb Louhichi, Daoud Aoulad-Syad… / Marseille : Aflam

08/09/2014
Samir Arjdoum et Abdenour Hochiche célèbrent Serge Daney. Le festival égyptien fête les méditerranéens. Aflam ouvre sa saison.

Le Festival du Film Méditerranéen à Alexandrie (Egypte) rend hommage à Taïeb Louhichi.

 Plusieurs hommages ont été rendus au cinéaste tunisien Taïeb Louhichi depuis son accident. Il y a eu celui des JCC 2012 (à Tunis) et au Festival du cinéma des peuples d'Imouzzer Kandar 2013 (Maroc)... C'est à présent le tour de l'Association des Écrivains et Critiques égyptiens qui organise le Festival du Film Méditerranéen à Alexandrie. Notre cinéaste reçoit un nouvel hommage ce 10 septembre, à l'ouverture du festival. Son film L'enfant du Soleil (Tiflou Shams) sera projeté, et cela hors compétition, à la demande de Taïeb Louhichi, selon l'information reçue à notre rédaction.
Avec Hichem Rostom, Mabô Kouyaté, Sarra Hannachi, Mohamed Mrad et Jamel Madani, dans les rôles titres, c'est l'histoire de deux garçons et une fille qui s'introduisent dans la maison d'un écrivain handicapé, après une nuit de fête. Démarre alors une quête à la fois personnelle et générale, liée à l'identité. Produit par Tanit Production, ce long métrage a reçu le soutien du Fonds Francophone (OIF / CIRTEF).
 

 
Parmi les professionnels honorés cette année, il y a également le réalisateur marocain Daoud Aoulad-Syad.
Créé en 1979, le Festival d'Alexandrie pour le film méditerranéen est le second festival de film le plus ancien en Egypte (après celui du Caire).Il met à l'honneur la culture des pays de la Méditerranée.
 

Béjaia, cinéma debout (du 07 au 13 Septembre 2014, Algérie)

 
"L'Oranais" du Franco-Algérien Lyes Salem ouvre les 12èmesme Rencontres Cinématographiques Internationales de Béjaia, en Algérie (du 07 au 13 Septembre 2014). La presse algérienne a titré (un moment) sur une censure du film au pays des Fennecs. Se a fait l'ouverture des  Rencontres cinématographiques de Béjaia 2014, le dimanche 07 septembre. La Première Nationale a lieu la veille, le samedi 06, à la salle El Miougar (Alger). La sortie en salles (en France) es prévue le 19 novembre 2014 (
Le Ministère algérien de la culture avait pesé une lourde hypothèque sur ce festival, avec sa subvention (en retrait), entrainant d'inquiétantes difficultés de financements. Prévu habituellement pour le mois de juin, ce festival se tient cette semaine, à la cinémathèque de Béjaia. Il est organisé par l'association Project'heurts dirigée par Abdenour Hochiche. Le Directeur artistique est notre collègue Samir Ardjoum ; ce critique passionnant car exigeant a réuni une brochette de fines plumes pour parler de l'expérience africaine de Serge Daney. Il s'agit de Catherine Ruelle (France), Saïdou Alcény Barry (Burkina Faso), Jean-Michel Frodon (France), Charles Ayetan (Togo), Saïd Ould Khelifa (Algérie).
 

 
Les Rencontres cinématographiques de Béjaia 2014 offrent une trentaine de films dont le premier long métrage du très inspiré Djamil Beloucif et le portrait de  Serge Daney par Serge Le Péron ou encore le film du Tunisien Ridha Tlili (Ayan Ken). Il y a également le documentaire musical Electro Chaabi de la Tunisienne Hind Meddeb dont l'action se déroule en Égypte ainsi que le film Mohammad sauvé des eaux de Safaa Fathy Les projections sont gratuites.

Le film d'ouverture des Ecrans d'Aflam (Marseille)


La réalisatrice égyptienne Safaa Fathy portraiture son frère Mohammad qui souffrait d'une insuffisance rénale grave. Mohammad sauvé des eaux raconte son histoire avant et après sa mort en juin 2010. Mohammad a succombé à sa maladie car il refusait de se faire greffer un rein, dans un contexte où la législation nationale (il est interdit de prélever des organes sur des morts) encourage les trafics d'organes. soutenu par Fonds Francophone (OIF / CIRTEF), ce long métrage (93 minutes) aborde - à travers les interrogations de Mohammad - des thèmes comme le rapport au corps, à la tradition, à la religion, à la famille et à la guérison en Egypte, dans le contexte d'un pays en révolution dont l'enjeu est précisément le respect de la dignité humaine.
Le film est diffusé en ouverture du cycle des Ecrans d'Aflam. Il est projeté à la Maison de la Région, jeudi 11 septembre 2014 à 9h30, 14h et 19h.
Contact : contact@aflam.fr - www.aflam.fr
 
Thierno I. Dia
Images Francophones
 

Photo : Le réalisateur tunisien Taïeb Louhichi, en 2014
Crédit :  DR
Plan du site Mentions légales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff