1666  films référencés









LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
Les témoins de l'ombre
Sur les traces d'Idrissa Ouedraogo
La vie est un chemin de fer
Pierrette
Tête coupée
On va renaître
A L'AFFICHE

Belgique : Afrika FilmFestival c'est du 11 au 26 mars 2016, à Louvain, et surtout au-delà

08/03/2016
Les projections se poursuivent jusqu'au 29 avril et se déroulent dans 18 villes belges dont Leuven (Louvain), Brussel (Bruxelles), Louvain-La-Neuve, Tervuren, …
Ce festival belge qui célèbre sa 21ème édition fonctionne sur le mode de la synergie, même sa direction était bicéphale avec le regretté Guido Huysmans et l'éminent historien Guido Convents. Dans la programmation aussi, le principe reste de rigueur : presque vingt villes s'associent à l'évènement. Par moments, les projections sont simultanées dans plusieurs villes (Louvain, Gand, Bruxelles, Maasmechelen, …). Ou alors des villes débutent (ainsi la capitale a ouvert le bal depuis le 28 février avec Le Malentendu colonial, avant de rejoindre le bal pour poursuivre ensuite jusqu'au 29 avril avec The Stick).
L'ouverture officielle du Afrika Filmfestival 2016 a lieu le 10 mars, avec un spectacle éthiopien. Le début des festivités cinéphiliques sera marqué par la projection de Lamb de Yared Zeleke : l'Ethiopie est le pays mis en valeur. Alors que les médias ravivent le spectre d'une famine dont 10 millions d'Ethiopiens seraient potentiellement victimes (la précédente avait donné lieu au cri du cœur, We are the World, avec des chanteurs mobilisés autour de feu Michael Jackson), ce long métrage qui a eu les honneurs du festival de Cannes raconte une histoire certes de survie mais aussi d'attachement et de liberté.
L'Afrique Centrale tient une part importante que cela ne soit d'un poids écrasant pour le reste du continent voire même de la diaspora. Celui qui illustre le mieux cette attention accordée aux métis d'Afrique et du Monde c'est Jean-Charles Mbotti Malolo, né en 1984 à Lyon (France) diplômé de l'école Emile Cohl en 2007 avec Le Coeur est un métronome ; outre ce film de fin d'études récompensé de plusieurs prix internationaux (dont celui du meilleur premier film au festival d'Hiroshima en 2008), Afrika Filmfestival 2016 programme également son troisième court-métrage, Le Sens du toucher (2014), produit par le studio Folimage. Un florilège de films d'animation est offert au public dont The Legacy of Rubies de la Nigériane Ebele Okoye (invitée à Leuven) expatriée en Allemagne, Meilleure Animation aux AMAA 2015 et 3 autres festivals (Silicon Valley, AFIFF de Lagos et Out of Africa de Nairobi).
On retrouve des films récents et d'autres qui rejoignent déjà le patrimoine comme Timbuktu. Le cinéaste belge Mourad Boucif présentera son nouveau long métrage, Les Hommes d'argile. Plusieurs films soutenus par l'OIF sont dans la sélection : Rumeurs du lac de Wendy Bashi, Dialemi de Nadine Otsobogo, Les Fiancés d'Imilchil de Léandre-Alain Baker, pour ne citer que ceux là.


Thierno I. Dia
Images Francophones


En photo : l'actrice et réalisatrice belge Babetida Sadjo
qui illustre le poster 2016. Crédit image : gracieuseté Afrika Filmfestival 2016

Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :