1665  films référencés









Jawhara, fille de prison
Deweneti (Ousmane)
Juju Factory
Ségou Fanga
La Cathédrale
Une urgence ordinaire
LES OUBLIES
La  maison Bleue
OASIS
AUTRES SOLEILS D'AFRIQUE
Qu'Allah bénisse Mora
Au cimetière de la pellicule
Nuit Debout

Africaines garage

ROI KEITA

Assinie

Kaïssé (fleur de flamboyant)

De plus en plus loin
CACAO (2ème Partie)
Classe de rêve
A L'AFFICHE

NYAFF 2016 : 23ème Festival du Cinéma Africain de New-York

04/05/2016
Avec Lydie Diakhaté, Manthia Diawara, Alice Diop, Claire Diao.
Un mois de cinéma, du 1er au 30 mai 2016
Le 23ème NYAFF (New-York African Film Festival / Festival du Cinéma Africain de New-York) se déroule en 3 lieux et parties. D'abord il s'ouvre par un évènement le 1er, après principalement du 4 au 10 mai (à la Film Society of Lincoln Center), puis du 13 au 15 mai au Maysles Cinema, puis à la Brooklyn Academy of Music's BAMcinématek du 26 au 30 mai 2016.
Parmi les films sélectionnés dont plusieurs de Nollywood, il y a  également Price of love de la réalisatrice éthiopienne Hermon Hailay dont la Première Mondiale a eu lieu au Fespaco 2015. Le film est une plongée dans le monde de la nuit et de la prostitution à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.
Trop noire pour être française ? de Isabelle Boni Claverie analyse avec talent la diversité en France (même si les interventions de Pap Ndiaye et Achille Mbembe sont très confuses et pas toujours pertinentes). L'un des grands coups de cœur d'Africiné est de la partie à New-York : Twaaga est un pur bijou de cinéma signé par Cédric Ido ; le cinéaste burkinabé y jongle avec l'animation, la BD, le documentaire et la fiction pour interroger dans l'humour et la finesse l'héritage de Thomas Sankara. Il ne faut pas oublier le récent film de Jihan El Tahri autour de la figure de Nasser, en Egypte.
Autre film majeur à New-York, The Cursed Ones du Ghanéen Nana Obiri Yeboah (Ghana/GB, 2015, 95 mins) qui revient de manière aussi admirable que bouleversante sur une histoire vraie: une jeune adolescente accusée de sorcellerie et condamnée à être tuée. Un journaliste (Edwin) est d'abord le spectateur puis un des acteurs de cette tragédie. Le réalisateur prend le temps de construire chaque personnage et ses complexités. S'il fait la critique de la dérive des croyances religieuses, il ne tombe jamais dans le manichéen et les acteurs émouvants de retenue et de densité. The Cursed Ones a eu 15 nominations aux Ghana Movies Awards, c'est fort mérité.
 
Manthia Diawara & Lydie Diakhaté
Le 10 mai, le film de clôture au Lincoln Center est Negritude: A Dialogue between Wole Soyinka and Senghor. C'est un dialogue entre Léopold Sédar Senghor, un des pères fondateurs de la Négritude, et le Prix Nobel de Littérature Wole Soyinka, construit presque entièrement par le biais d'archives. Le réalisateur Manthia Diawara analyse ici la pertinence du concept de Négritude face à plusieurs de ses critiques (dont Soyinka). Le film est organisé en dix chapitres.
Ce film documentaire de 59 minutes est produit par Lydie Diakhaté dont il ne faut pas occulter la carrière de réalisatrice. En effet, elle sort également son film portrait : Some Bright Morning: The Art of Melvin Edwards. C'est un portrait du sculpteur africain-américain Melvin Edwards filmé entre sa galerie à New-York, le Sénégal et le Ghana. Né à la fin des années 30, sous la ségrégation raciale, l'homme est un internationaliste, un Panafricaniste, et un des inventeurs majeurs du courant Moderniste à New York. Référence mondiale, il s'est frotté à l'Expressionisme et à la vague conceptuelle. Le film de Lydie Diakhaté est diffusé le dimanche 8 mai, à 13h30, au Lincoln Center.
 
Quartiers Lointains, avec Claire Diao, Alice Diop
Programme de projections-débats animé par Claire Diao, Quartiers Lointains s'inscrit dans une tournée américaine en partenariat avec l'Ambassade de France aux États-Unis et Shadow and Act. Elle démarre avec le NYAFF 2016 au Lincoln Center, le 7 mai à 16h, en présence du parrain Melvin van Peebles, de Claire Diao, fondatrice, de la réalisatrice Alice Diop (Vers la tendresse) et Patrick Zingilé (un des protagonistes du film Vers la tendresse). Deux projections scolaires sont prévues (les 4 et 6 mai) toujours dans le cadre du 23ème NYAFF, avant de poursuivre à Minneapolis (le 9 mai), Detroit (le 11 mai), Chicago (le 12 mai). Claire Diao a débuté à Africiné, puis Africultures. Elle a été rédactrice pour le site Images Francophones.
 
Dirigé par Mahen Bonetti, le NYAFF est l'un des deux grands festivals panafricains de New York avec l'ADIFF New York (dirigé par Diarah Ndaw-Spech et Reinaldo Barroso-Spech). Le festival ADIFF NY débute chaque année le dernier vendredi du mois de Novembre, durant le weekend de Thanksgiving et dure dix-huit jours. En 2016, ADIFF déroule sa 24ème édition.
 

Thierno I. Dia
Images Francophones


Crédit image : African Film Festival, Inc. (AFF)

Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :