1687  films référencés









Passion
Rue Dorval
Lititi Mboka
Freda
Taste
Walinzi
Warsha
Temps Mort
Comme des garçons !
Regarder les étoiles
Cendres glorieuses
Benimana (Les enfants de Dieu)!
Ashkal
Dirty, Difficult, Dangerous
Cache-cache d'amour
Le Sénégal sous Abdou Diouf : regard sur le monde 
Le taxi, le cinéma et moi 
Taamaden
Fara (Faramalemy)
Valdiodio N'diaye, un procès pour l'histoire 
EN COULISSE

Rétrospective Moustapha Alassane, au MoMA

03/05/2017
Du 12 au 15 mai 2O17, le Musée d'Art Contemporain de New-York rend hommage au Pionnier de l'âge d'or du cinéma nigérien.
Organisée par Joshua Siegel (Curateur, Département Cinéma, The Museum of Modern Art), avec Amélie Garin-Davet (Ambassade de France à New York) et le soutien de Mathieu Fournet et Véronique Joo'Aisenberg, c'est la première rétrospective nord-américaine consacrée à Moustapha Alassane (1942-2015), un pionnier du cinéma populaire dans le Niger nouvellement indépendant dans les années 60 et 70s. Le prestigieux MoMA (Museum of Modern Art / Musée d'Art Moderne) de New York s'est associé avec La Cinémathèque Afrique de l'Institut français pour présenter pendant quatre jours une bonne partie de l'œuvre du regretté cinéaste décédé au Burkina Faso en 2015. Le programme est intitulé Moustapha Alassane, Pioneer of the Golden Age of Nigerien Cinema. Œuvre complexe, drôle et piquante, les films de Moustapha Alassane saisissent les mutations de la société nigérienne, les conservatismes aussi qui la traversent et les personnages courageuses qui, si elles tombent, trouvent toujours la ressource de se relever. À travers l'animation, le documentaire ou la fiction, le cinéma de Moustapha Alassane propose une narration simple, populaire où la critique des dérives politiques est sans ambages. Professionnel curieux d'une grande affabilité, il a multiplié les collaborations et liens affectifs : le Canadien Norman Mc Laren qui l'a formé au cinéma d'animation, l'ethnologue français Jean Rouch, l'actrice Zalika Souley ainsi que l'acteur Sotigui Kouyaté (dans FVVA: Femmes Voitures Villas Argent, 1972, long métrage fiction).


Programme complet

Vendredi 12 mai, 18h45 (présentation par Jamie Berthe, The Gallatin School, NYU - New York University) et Dimanche 14 mai, 13h00, au Museum of Modern Art Film :
- Le Retour d'un aventurier (The Return of an Adventurer). 1966, réalisé par Moustapha Alassane ; accompagné par Bon Voyage Sim. 1966, réalisé par Moustapha Alassane et Les Cowboys sont noirs (The Cowboys Are Black). 1966, réalisé par Serge Moati.

Samedi 13 mai, 13h30 et Lundi 15 mai, 16h00, au Museum of Modern Art Film :
- F.V.V.A. 1972, réalisé par Moustapha Alassane ; accompagné de Shaki. 1973. Niger, réalisé par Moustapha Alassane.

Samedi 13 mai, 16h00 (présentation par le coréalisateur Christian Lelong) et Lundi 15 mai, 13h30, au Museum of Modern Art Film :
- Moustapha Alassane, Cinéaste du possible. 2008, réalisé par Christian Lelong, Maria Silvia Bazzoli ; accompagné par Kokoa. 2001, réalisé par Moustapha Alassane

Samedi 13 mai, 18h30 (présentation par Mahen Bonetti, Fondatrice et Directrice du NYAFF - Festival du cinéma africain de New York) et Dimanche 14 mai, 15h30, au Museum of Modern Art Film :
- Toula ou le génie des eaux (Toula, or the Water Genie). 1973, réalisé par Moustapha Alassane ; accompagné de Samba le grand (Samba the Great). 1977, réalisé par Moustapha Alassane.

Dimanche 14 mai, 17h30, au Museum of Modern Art Film :
- La Bague du roi Koda (The Ring of King Koda). 1962. Niger, réalisé par Moustapha Alassane et Aoure. 1962, réalisé par Moustapha Alassane.



Thierno I. Dia
Images Francophones


Image : Moustapha Alassane (1942-2015), réalisateur-producteur nigérien
Crédit : Thierno I. Dia, 2013, Temple de Karnak, Égypte

Plan du site Mentions légales Contact
 
En partenariat avec :