fermer fermer recherche
A l'affiche
Abonnez-vous
Recevez par courrier électronique la lettre hebdomadaire :

Africajarc 2017 : la sélection cinéma, avec Rama Thiaw, invitée officielle

21/06/2017
Le programmateur Colin Dupré donne une large part aux femmes
La ville de Cajarc (dans le département du Lot, France) est très connue dans le monde musical et associatif, pour son festival Africajarc, aux cultures d'Afrique.

Le festival rassemble écrivains, plasticiens, musiciens, comédiens, cinéastes, associations, éditeurs (Manu Dibango, Lokua Kanza, Tiken Jah Fakoly, Magic System, Nathalie Pontalier, Samira El Ayachi, Régis Gizavo, Niominka Bi, Sémaé, Ismaël Lo, Joé Zawennel, Mayra Andrade, Angélique Kidjo, Bürü, Mussa Molo, Senou Fofana, Oulad Yazid, Daby Touré, Afro Guinguette, Oumou Sangaré, association Survie Midi-Pyrénées, Mamadou Diouf, Musanji Mwatha Ngalasso, Editions APIC - Samia Zennadi & Karim Chikh, Boniface Mongo-Mboussa, Souleymane Bachir Diagne, Abdourahman A. Waberi, Soro Solo, Kidi Bebey,...).

La 19ème édition du festival Africajarc a lieu du 20 Juillet 2017 au 23 Juillet 2017. Soro Solo, animateur de L'Afrique Enchantée (radio France Inter) est très investi dans ce festival.
On y trouve aussi une belle programmation cinéma, variée et de qualité ! Cette année, c'est Rama Thiaw, documentariste, est l'invitée officielle et offrira la Grande Première française de son magnifique The revolution won't be televised (2016, 1h50). Ce film qui a bénéficié du soutien de l'OIF n'a curieusement pas été sélectionné dans les festivals en France. Il avait été pourtant annoncé dans le programme du Festival international du film d'Amiens 2016. Il a été primé en 2016, à la 66ème Berlinale où il effectuait sa Première Mondiale, par le Prix de la Critique (Fipresci Award 2016) et la Mention spéciale du Caligari Film Prize, puis à Carthage (Prix Spécial du Jury, JCC 2016).
A Cajarc, la projection sera suivi d'une discussion avec la réalisatrice, de même que pour son précédent film, Boul Fallé (2009, 1h11, portrait de la jeunesse urbaine sénégalaise), programmé le même jour.
The revolution won't be televised nous entraîne au Sénégal, durant un an dans la vie tumultueuse de Thiat et Kilifeu, membres du groupe Keur Gui. De la révolution pacifique, menée avec passion contre le président Wade à la tête du mouvement "Y'EN A MARRE", à l'incertaine reconquête de la scène musicale à travers l'élaboration de leur prochain album de hip hop Encyclopédia.

Plus d'une quinzaine de films sont proposés par Colin Dupré, le programmateur cinéma d'Africajarc 2017. Les femmes sont au coeur de cette programmation, en tant que réalisatrices et/ou personnages principaux. Toutes les projections sont en entrée libre et non commerciales. Ces séances sont réalisées en partenariat avec CinéLot et la Cinémathèque Afrique de l'Institut français. donne une large part aux femmes

LES FILMS :
Sitraka Randriamahaly, Iny hono izy ravorona, 10min, 2012
Lova Nantenaina, Avec presque rien, 2015, 52min
Maïmouna Doucouré, Maman(S), 2015, 21min
Djamila Sahraoui, Yema, 2012, 1h30
Aurylia Rotolo et Benjamin Hoffman, Aventure, retour au pays natal, 2016, 52 min
Philippe Lacôte, Run, 2014, 1h42
Dyana Gaye, Un transport en commun, 2009, 48min
Ndèye Marame Gueye, Une Africaine sur Seine, 10min
Alice Diop, Vers la Tendresse, 2015, 39 min
Rama Thiaw, Boul Fallé, 2009, 1h11
Rama Thiaw, The revolution won't be televised, 2016, 1h50
Amandine Gay, Ouvrir La Voix (Speak Up/ Make Your Way), 2016, 2h02
Cédric Ido, Twaaga, 2013, 30min
Patrick Epapé, Life, 2012, 52 min
Raymond Rajaonarivelo, Le jardin des corps, 9min
Louis Decque, Le sage de Bandiagara, 2000, 1h30
Alain Gomis, Félicité, 2017, 2h


Thierno I. Dia
Images Francophones

Crédit image : DR
Plan du site Mentions légales Contact
Organisation internationale de la francophonie en partenariat avec :
Africultures Africine Clap Noir Cirteff