Banel & Adama

Long-métrage de fiction (100')
Ramata TOULAYE-SY (Sénégal)
Commission Cinéma-Fiction 2022 (1ème session, présidée par Gessica Généus)
Aide à la production : 80 000 - 40000 euros OIF + 40000 euros de bonus ACP-UE

  • Durée : 100'
  • Format : Long
  • Genre : drame
  • Type : Fiction
  • Année : 2022
  • Pays : Sénégal

Banel (18) et Adama (19) s’aiment. Ils vivent dans un petit village éloigné au Nord du Sénégal. Du monde, ils ne connaissent que ça. En dehors, rien n'existe. Dans ce lieu où la communauté prime sur l'individu, ces jeunes gens sont hors de la norme, et ils se sont promis qu'ils feraient tout pour ne jamais se quitter malgré les terribles épreuves qu'ils ont dû affronter. Avant, Banel était mariée à Yéro - le grand frère d'Adama et chef du village. Mais Yéro est mort lors d’un étrange et tragique accident, il y a plus d’un an déjà. Alors Adama a accompli son devoir de frère et de musulman en épousant Banel, devenue veuve très jeune. Aujourd’hui, ils sont heureux, car ils ont compris que le destin était de leur côté. Pourtant, très vite, on rappelle de nouveau Adama à ses devoirs. En tant que dernier et seul mâle de sa lignée, il se doit de devenir chef du village. Mais Adama refuse car avec Banel, ilsont depuis toujours un rêve, celui de partir vivre dans de très anciennes maisons, pour le moment ensablées, qui se trouvent aux abords du village et qu’ils ont déjà commencé à déterrer. Mais la famille s’oppose catégoriquement à ce départ. Dans leur culture, quitter la maison familiale pour aller vivre seul est impossible. On leur dit même que c'est un rêve futile. Alors ce rêve devient leur combat. Le combat d'une vie. C'est à partir de ce moment précis que l'amour fort qui unit ce couple est lentement, presque imperceptiblement, mis à rude épreuve par les conventions de la communauté mais aussi par le monde qui se défait petit à petit sous leurs yeux. En effet, une inquiétante vague de chaleur s’abat sur la région. La pluie se fait attendre. Des troupeaux entiers sont décimés. Les récoltes ne poussent pas. Des lézards par dizaines envahissent les rues. Et surtout cette puanteur. Une odeur étrange qui flotte dans l'air, dans tout le village, l’odeur de la mort... C'est le chaos. Le sort qui s'acharne sur le village a tout d'un châtiment divin. Alors plus le malaise grandit et plus les sentiments se transforment : Adama se met peu à peu à douter de la vie qu’il a choisie, et Banel, qui ne veut pas renoncer à leurs maisons, s'enfonce dans la colère et la folie. Poussé à bout, Adama trahit Banel et décide d’accomplir son devoir en acceptant son rôle de chef du village. Enfin, l’ordre est rétabli. Banel et Adama redeviennent pierres parmi les pierres de l’édifice. La fin du monde n’aura pas lieu.