Couli ne pleure jamais

Madame Nguyên, une femme vietnamienne d'une soixantaine d'années se rend à Berlin pour y récupérer les cendres de son défunt mari allemand. Elle a reçu comme héritage de ce dernier un loris nain (un animal originaire du Viêtnam) appelé Couli. 

Elle répand la moitié des cendres dans un lac berlinois et transfère le reste dans une boite de bonbons Haribo afin de pouvoir voyager avec et les disperser une fois au Viêtnam à l’endroit de sa rencontre avec son mari. 

À son arrivée, elle trouve sa nièce, Vân, et son futur-mari Quang, endormis au milieu du salon en désordre. Alors que tout le monde est couché, Quang fait tomber la boite avec les cendres par inadvertance. Il remplace les cendres du défunt par celle autour d’un feu. Grosse erreur…