Genèse (La)

Trois cents ans après le déluge, trois clans se déchirent : le clan de l'éleveur Jacob et de ses fils ; les chasseurs nomades conduits par Esaü ; les cultivateurs sédentaires dont le chef est Hamor. Esaü le chasseur voue une haine mortelle à Jacob, son frère aîné, depuis que celui-ci lui a subtilisé son droit d'aînesse. Reclus dans son campement, Jacob pleure son fils Joseph qu'il croit mort. Sichem, fils de Hamor enlève Dina, fille de Jacob…

Production : Cinéma Public Films
Coproductions : Kora Films, Balanzan, CNPC
Scénario et dialogues : Jean-Louis Sagot-Duvauroux

Interprètes : Sotigui Kouyaté, Salif Keita, Balla Moussa Keïta, Fatoumata Diawara, Maïmoura Hélène Diarra, Fatoumata Coulibary, Habib Dembélé, Magma Coulibaly, Oumar Mamory Keïta



Date de sortie nationale : 12/08/1999
Distributeur France : Cinéma Public Films

Le scénario de La Genèse
1) l'amertume d'Esaü
Esaü en veut à son frère cadet Jacob (Yacouba) d'avoir obtenu du père la suprématie familiale. Dans les montagnes, avec le peuple des chasseurs, il prépare sa vengeance.
2) Le deuil de Jacob et l'enlèvement de Dina
L'éleveur Jacob ne se remet pas de la perte de son fils préféré Joseph (Youssouf) et prête peu d'attention à Dina, sa fille : celle-ci est enlevée par Sichem, fils du cousin Hamor, chef des cultivateurs cananéens. Sichem abuse de Dina mais s'éprend d'elle et demande sa main à Jacob. Pour éviter le conflit avec ses puissants voisins, il accepte.
3) La ruse meurtrière des Jacobites
Les fils de Jacob n'acceptent que si tout les Cananéens se font circoncire. Mais c'est une ruse pour les affaiblir et les attaquer. C'est un véritable génocide.
4) Le grand déballage
Hamor, qui a échappé au massacre, et Jacob, révolté par la conduite de ses fils, ordonnent qu'éleveurs et cultivateurs se retrouvent sous le toguna des palabres, l'abri que les Dogons construisent en priorité dès qu'ils fondent un village. Ce grand déballage révèle la profondeur des inimitiés et se termine par une rixe générale.
5) La nostalgie des temps anciens et la vengeance des chasseurs
Prévenu, Jacob s'y rend et évoque le temps de ses pères, Isaac et Abraham, et de leur entente. Esaü, qui n'est pas loin, se souvient lui de l'injustice dont il fut victime. Ses chasseurs égorgent les bœufs de Jacob et encerclent le village.
6) Jacob face à Dieu
Jacob va à la rencontre d'Esaü pour chercher la réconciliation mais c'est Dieu qu'il devra affronter toute la nuit. A l'aube, Dieu donne à Jacob le nom d'Israël (fort contre Dieu).
7) Le dépassement
A la recherche de leur père, les fils de Jacob le découvrent avec Esaü et Dina, qui les envoient en Egypte où ils trouveront la concorde et la prospérité. L'intervention divine a provoqué le dépassement des querelles. Joseph devient ministre du Pharaon.

Trois clans s'affrontent dans le désert africain, berceau de l'humanité. Cheick Oumar Sissoko remonte à la source des conflits fratricides dans une fable mystique : trois cents ans après le déluge, le clan des éleveurs de Jacob s'oppose à celui des chasseurs nomades conduits par Esaü, son frère aîné. Esaü voue une haine mortelle à son cadet depuis que celui-ci s'est approprié son droit d'aînesse. Il se rapproche des troupeaux de Jacob, préparant sa vengeance.
De leur côté, les cultivateurs de la vallée, conduits par Hamor, méprisent les éleveurs nomades. Jusqu'au jour où Sichem, le fils d'Hamor, enlève Dina, la fille de Jacob, et la viole. Epris d'elle et la voulant pour femme, Sichem accepte d'adhérer au pacte entre Jacob et son Dieu : tous les mâles du clan subiront la circoncision. Le mariage est une occasion de réconciliation entre les bergers et les paysans, mais le sacrifice de la virilité tourne au massacre lorsque les frères de Dina décident de venger l'humiliation de leur sœur.
A travers "La Genèse", le réalisateur cherche à alerter l'Occident sur les drames d'un continent tout en proposant un plaidoyer universel.Durée : 102'Genre : fiction LMThèmes : histoire, société, guerreAnnée : 1998Pays : MaliRéalisateur : Cheick Oumar SISSOKOScénariste : Jean-Louis Sagot-DuvaurouxInterprètes : Salif Keïta, Sotigui Kouyaté, Fatoumata Coulibaly, Fatoumata Diawara, Balla Moussa Keïta, Maïmouna Hélène DiarraLangue : sous-titré françaisCostumes : Kandioura CoulibalyFormat : 35 mm / Bétacam SP / Umatic / VHSProduction : Kora Films / Centre national de production cinématographique (CNPC)
avec le soutien du Fonds Francophone (OIF / CIRTEF)
Distribution : Cinémathèque Afrique (Cultures France)