Hadhra, la célébration


Si l’on présente les Aïssaouas comme une confrérie religieuse, il faut rappeler que l'islam ne reconnaît en principe aucun ordre religieux, aucun clergé, aucune hiérarchie spirituelle. Pourtant l'existence d'un mysticisme musulman transmis et organisé en associations religieuses est évidente. Le soufisme en est l’exemple le plus connu. Dans la plupart des cas, les adeptes se qualifiant de "frères", le terme "confrérie" paraît approprié. Fondée au XVIe siècle par Sidi Mohamed Ben Aïssa, la confrérie religieuse des Aïssaouas se rattache au soufisme. Le déroulement d'une "hadhra" (séance, réunion) comprend au moins deux temps, séparés par une pause avec des offrandes : le "hizeb" qui est la récitation des louanges, prières et litanies, puis l'"ijdeb" ou danse extatique.

Thèmes : religion, confrérie