Le procès des désirs

Cécile, jeune fille du Camp Luka - un quartier qu’elle appelle « la plaie » de Kinshasa – décide de lancer sa chaîne YouTube. Elle veut y montrer que  tous les jeunes ont les mêmes ambitions et les mêmes moyens intellectuels et émotionnels de les réaliser mais très vite sa chaine Youtube s’insinue dans les différentes difficultés, telle que la confrontation permanente à la mort, qui, dans ce quartier, finissent par inhiber définitivement les désirs et par brouiller la ligne d’horizon.

Cécile n’hésite pas à demander à d’autres jeunes gens de filmer avec leurs propres Smartphones, si bien que si sa chaine finit par être une véritable intrusion dans la vie privée des personnes que va suivre la jeune fille, elle est encore davantage une intrusion dans la vie de Cécile elle-même. Elle filme en amatrice et ne choisit pas toujours le bon moment pour arrêter sa caméra.