Les damnés ne pleurent pas

Fatima-Zahra (43 ans) et son fils Selim (16 ans) survivent comme ils peuvent. Ils sont tout l’un pour l’autre.

Ils sont installés depuis peu dans une pièce exiguë qui ne laisse place à aucune intimité. Lorsque Fatima-Zahra incite son fils à démissionner de son travail où il est sous-payé, ils sont vite confrontés à des rumeurs sur les véritables raisons qui l’ont poussée à le faire démissionner. Mortifié, par ce qu’il entend, Selim enrage et se venge… 

Incapables de gérer les lourdes conséquences de cet acte, ils doivent fuir, et vite. Ils se retrouvent à Tanger. Selim se réinvente en chef de famille et décide qu’il sera le seul à travailler. Fatima-Zahra recroise Moustapha, une vieille connaissance, une idylle naît entre eux, mais c’est sans compter sur la jalousie de Selim qui refuse de partager sa mère. 

Mais, au moment où il semblerait que sa mère soit à nouveau en sa possession, il découvre que, de ses actions, résultent des conséquences dévastatrices qui changeront à jamais l’avenir de chacun.