Passage du milieu (Le)

1810. Un navire négrier quitte le Sénégal, sur la côte occidentale de l'Afrique. Des centaines de captifs, des hommes, des femmes, des enfants arrachés à leurs villages se retrouvent enferrés dans la soute pour un voyage prévu de six à huit semaines en direction des Amériques. Ce voyage durera en réalité dix-huit semaines. Durant les 18 semaines de la traversée en plein océan, les futurs esclaves vont vivre catastrophes, désespoirs et héroïsmes. Celui qui raconte ce voyage est dans la cale, Africain anonyme parmi ses frères d'infortune. C'est lui qui voit et nous fait voir ce que personne jusqu'alors n'avait pu raconter. Il sera au cœur de la révolte, au plus vif de l'espoir, au plus profond des fosses de la désespérance.

Guy Deslauriers (L'exil du roi Behanzin) raconte, à travers le récit symbolique d'un déporté, l'horreur de la traite des nègres à laquelle ont participé les grandes nations européennes entre le XVIème et le XIXème siècle.


 

Voix off : Maka KOTTO (voix française), Djimon HOUNSOU (voix américaine)

Son : Emmanuel SOLAND

Montage : Ailo AUGUSTE

Musique originale : Amos Conlanges / Doudou Ndiaye Rose