Rue Dorval


Dieuveut Dorval, 55 ans, est un père de famille pauvre, alcoolique, irritable et sans aucune force de caractère. Après 20 ans de loyaux services, Dieuveut perd son boulot d'étiquetage dans un supermarché%u0301 en faillite. Dans la panique, pour éviter que son épouse Livia Dorval, 49 ans, le tabasse, Dieuveut se brise volontairement une jambe dans une cascade à vélo improvisée. À sa sortie de l’hôpital, Dieuveut est puni par sa femme, puisque ses dernières économies sont dépensées en soins médicaux et achat de béquilles. Il est privé de sortie, privé de sexe, privé d’alcool et est contraint de tenir la petite épicerie de la famille dans la maison même. Tandis que la famille Dorval se disloque et s’appauvrit, ils reçoivent une lettre de déguerpissement. Dix ans après le tremblement de terre, le terrain sur lequel ils habitent, depuis lors, et qui appartient au propriétaire du supermarché, est mis en vente. Afin de retrouver sa dignité, son érection, et se venger, Dieuveut embarque ses quatre enfants et tout le quartier de Ravine Pintade II dans un combat judiciaire épique.

Scénaristes : Jean Samuel André, Bruno Mourral, Gilbert Mirambeau Jr.

Producteur : Mirambeau Gilbert Jr.

Production : Muska Films