Sea is behind (The)

Tarik se maquille et s'habille en femme. Il danse sur une carriole tractée à la fois par un cheval mourant et par son père qui ne le regarde plus. Il suit le rythme effréné d'une fanfare composée de pauvres hères, des parias, des punks et des désaxés. Suivi, par la foule, Tarik vibre de sensualité féminine en s'abandonnant à cette passion, son visage barré par une moustache qui revendique sa virilité tronquée. Car Tarik est un artiste de H'Dya. Il se travestit en femme et danse contre de l'argent à l'occasion des fêtes, des cérémonies de fiançailles ou de mariage. H'Dya : une tradition marocaine, proche de la fête foraine,  qui pendant longtemps a rythmé les festivités et le quotidien des marocains avant de disparaitre à cause d'un certain conservatisme qui a rongé la société marocaine, comme tant d'autres sociétés arabes…


Long-métrage fiction, 86'
de Hicham Lasri (Maroc)
Production : La Prod
Aide à la finition du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud : 15.000 €