Tourbillon (Silmandé)


Les deux frères Jabert sont de riches commerçants libanais installés au Burkina Faso depuis deux générations. Ils se retrouvent régulièrement au bar "français" réservé aux gens de la haute société. Amoudé, le plus jeune, a un enfant issu de sa relation avec une Burkinabée, Fati, dont il est toujours amoureux malgré leur séparation. Yacine, l'aîné, est depuis la mort de son père l'homme influent de la famille, bien que leur mère règne en maître à la maison. Celle-ci rêve de retourner au Liban finir ses jours, dès que la guerre aura pris fin. Amoudé est jeté en prison à la suite d'un accident de la circulation. Yacine use de toutes ses influences pour tenter de l'en sortir, mais la politique anticorruption draconienne du pays lui complique la tâche. Pour arriver à ses fins, il se voit contraint d'accepter d'accompagner la Présidente dans son voyage à l'étranger, les poches remplies d'argent à placer hors du pays.

 

Thèmes : critique sociale, corruption, société

Image :  Jean Clave
Son : Emmanuel de Soria
Montage : Jean Dubreuil
Musique : Wasis Diop
Format : 35 mm, couleur

Prix : Prix Procirep, Festival de Namur 1998 / Prix ACCT, Festival de Carthage 1998 / Prix de la meilleure musique, Fespaco 1999 ¨/ Prix du Cilcs, Fespaco 1999