Un fils 

Fares, 40 ans, est un homme comblé. A l'aise financièrement, il vit heureux avec sa femme Meriem et leur fils Aziz, 7 ans. Une famille privilégiée mais coupée des réalités d'une Tunisie profonde qui vacille encore, six mois après la chute du régime Ben Ali. Fares et Meriem honorent une promesse faite à Aziz : partir en vacances dans le sud tunisien où ils découvrent la beauté du désert et ses paysages de carte postale. Mais le séjour vire rapidement au cauchemar… Sur une route isolée, leur voiture tombe dans une embuscade tendue par un groupe armé. Aziz, grièvement blessé au foie doit être hospitalisé d'urgence. Le diagnostic tombe : seule une greffe hépatique peut le sauver. Intransportable, l'enfant se retrouve entre la vie et la mort dans un hôpital rudimentaire du sud tunisien où l'espoir d'un don d'organe s'amenuise.
Des vérités longtemps enfouies ne vont pas tarder à refaire surface, ébranlant le destin de cette famille qui assiste impuissante à l'agonie de son enfant.


Producteur : Habib Attia (Cinétéléfilms)
Ce long-métrage a bénéficié d'une aide à la production de 70 000 € du Fonds Image de la Francophonie accordée lors de la première commission Cinéma/Fiction de 2017

Distinctions
• Mostra de Venise 2019 en compétition « Orizzonti », Prix d’interprétation masculine pour Sami Bouajila, Prix Interfilm du meilleur film
• Mention spéciale du Jury au Festival international du film francophone (FIFF) de Namur
• Prix du public au Festival international du film francophone (FIFF) de Namur