Une mort très douce

Court-métrage de fiction (10')
Fadi SYRIANI (Liban)
Commission Cinéma-Fiction 2021 (2ème session, présidée par Alexandre Michelin)
Aide à la production : 10 000 €

  • Durée : 10'
  • Format : Court
  • Genre : animation
  • Type : Fiction
  • Année : 2022
  • Pays : Liban

Chaque jour, Vladimir se réveille, prépare le petit déjeuner et place tranquillement le plateau dans une chambre sombre de sa maison. Il consulte la section des avis de décès dans le journal et part assister aux funérailles. Cette routine se répète avec dévouement et Vladimir est attentif à chaque détail lors des cérémonies.

Il écoute attentivement les éloges funèbres et les conversations autour de lui, mais semble éviter volo- ntairement d’entrer aux cimetières. Vladimir choisit avec prudence le défunt qu’il veut honorer: le mon- stre du quartier terrorisant les gens avec une cicatrice sur le visage, une danseuse célèbre, une mère aimante et une jeune fille qui lui a rendu une visite inattendue, quelques minutes avant ses funérailles.

Suite à cette étrange rencontre, Vladimir remet en question sa propre existence et se rend compte que, tout en s’occupant inconditionnellement de sa femme malade, faible et finalement absente, il a irrévo- cablement et inconsciemment traversé vers l’autre monde. Tout en niant et tentant sans relâche de faire face à la mort de sa femme, il a inconsciemment ignoré sa propre mort.

Ce jour-là, Vladimir s’aventure, pour la première fois, dans les cimetières. Il inspecte chaque recoin, com- me on le fait avant de déménager dans un nouveau domicile. Le lendemain matin, Vladimir entre dans la chambre sombre. Il ouvre les rideaux, s’allonge sur le lit vide et s’en va.